Le Burundi abrite le 5ème symposium de l’aviation civile de l’EAC

Le Burundi a abrité depuis mardi 27 février jusqu’ au 28 février 2020 à Bujumbura, le 5ème symposium de l’aviation civile de la communauté de l’Afrique de l’Est, tenue pour la première fois au Burundi. Le deuxième vice-Président de la République Joseph Butore a rehaussé de sa présence les cérémonies d’ouverture de ce symposium.

Le deuxième Vice-président de la République Joseph Butore a remercié l’Agence pour la supervision de la Sécurité et de la Sûreté de l’Aviation Civile de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC-CASSOA) pour sa confiance envers le Burundi afin qu’il abrite cet événement.

Il a fait savoir que le Burundi adhère à tous les accords sur le transport aérien international, avec l’objectif d’être en liaison direct avec les autres pays par voie aérienne tout en offrant un service de transport aérien efficace, rentable à des tarifs abordables tout en renforçant la sécurité et la sûreté de l’aviation civile mondiale.
Il a en outre ajouté que la modernisation, la construction et la rénovation de la plupart des installations aéroportuaires à Bujumbura sont des chantiers prioritaires pour le Burundi.

Joseph Butore a annoncé qu’à travers la coopération bilatérale avec le Gouvernement de la République populaire de Chine, la réalisation du projet d’extension, de réhabilitation et de modernisation de l’Aéroport Melchior Ndadaye est au point d’être entamée. Le but étant de répondre aux évolutions du trafic et de respecter les exigences internationales de l’aviation civile, a-t-il ajouté.

Le Ministre Jean Bosco Ntunzwenimana en charge du transport a annoncé que depuis l’entrée du Burundi dans la communauté Est-Africaine, la CASSOA a beaucoup aidé le Burundi dans le cadre de l’harmonisation des textes techniques et des règlements. Il a indiqué que cette agence a aussi aidé dans le partage des ressources techniques, notamment lors des préparatifs des audits internationaux de l’organisation de l’aviation civile internationale.

En effet, selon le Ministre Jean Bosco Ntunzwenimana, le Burundi est passé du plus bas niveau de conformité aux normes internationales jusqu’à plus de 80% de conformité lors de l’audit en matière de sûreté de l’aviation civile. Quant au récent audit de sécurité, le Burundi a pu progresser de 20% par rapport à l’audit précédant, a-t-il ajouté.

Pour le Secrétaire Général de la CASSOA, les pays membres de la communauté de l’Afrique de l’Est sont appelés à relever les défis techniques et juridiques liés au dynamisme technologique de l’aviation civile dans la région et à engager les parties prenantes dans une collaboration coordonnée pour le développement de l’aviation en Afrique.

Quant au Directeur de l’autorité de l’aviation civile au Burundi, Emmanuel Habimana, il a fait savoir que la tenue de ce symposium au Burundi s’inscrit dans le cadre de rassurer le monde que le Burundi est en paix et c’était aussi une occasion de confirmer que le niveau atteint est très performant en matière de résultats des audits de sûreté et sécurité de l’aéroport Melchior Ndadaye et au niveau de l’aviation civile au Burundi.

Signalons que plus de 86 étrangers du monde de l’aviation civile ont pris part à ce 5ème symposium qui s’est tenu sous le thème :”évoluer dans le dynamisme de transformation technologique : cas de la sécurité et de la sûreté de l’aviation”.

Par BIGIRIMANA Raphaël