La ville de Ngozi se prépare à la célébration du centenaire de son existence

L’Administrateur de la commune de Ngozi Songambere Radjabu a annoncé lundi 08 avril 2019 , que la ville de Ngozi se prépare à la célébration du centenaire de son existence , qui aura lieu en 2020.

Selon Songambere Radjabu, la ville de Ngozi a été créée en 1920, en 2020 la ville fêtera un siècle d’existence. Il a fait savoir que le Conseil communal a déjà mis en place un comité d’organisation et le lancement officiel du centenaire de la ville de Ngozi est prévu le 20 avril 2019.

« Nous sommes dans les préparatifs, nous avons déjà planté des arbres ornementaux aux abords des routes, nous avons commencé également la sensibilisation à l’endroit de la population de Ngozi pour assainir cette ville, les rues et les ménages », a ajouté l’Administrateur de Ngozi.

Radjabu Songambere a aussi précisé que les défis ne manquent pas, il a ainsi interpelé tout un chacun pour apporter son soutien afin que la célébration du centenaire de la ville de Ngozi soit un succès.

Quelles sont les réalisations depuis 1920 jusqu’en 2020

L’Administrateur de la commune de Ngozi a précisé que depuis sa création, cette ville a connu des avancées significatives dans différents domaines: éducation, santé, infrastructures publiques et religieuses, etc.

Il a aussi fait savoir que depuis 2005 par exemple, des infrastructures communautaires ont été érigées à grande échelle dans la ville de Ngozi. Radjabu Songambere a cité le bureau communal de Ngozi qui est en étage, le bureau provincial qui est aujourd’hui un bâtiment à 3 niveaux, l’école technique d’excellence en cours de construction, l’école privée ”école des Saints Archanges”, les universités privées, les hôtels, les salles de conférences, le stade moderne ”Ku Gasaka” en cours de construction pour ne citer que celles-là, a poursuivi l’Administrateur de Ngozi.
Comparativement aux anciens locaux administratifs, à l’heure actuelle, il y a une nette amélioration du côté des infrastructures d’intérêt public, a ajouté l’Administrateur de Ngozi.

Du point de vue de la population de Ngozi, selon Hélmenégilde Sigahurahura, un homme âgé de 66 ans et qui fut administrateur de la commune de Ngozi, cette ville a été créée à la suite du commerce des peaux de bêtes domestiques et sauvages. Ceux qui exerçaient ce commerce étaient des arabes qui vendaient ces peaux ailleurs dans le pays ou à l’étranger, a précisé Hélménégilde Sigahurahura.

Avec l’arrivée des Belges en 1916, ces derniers ont construit un bureau administratif dans les plateaux de Ngozi où ils ont érigé le premier poste administratif de 1919 à 1920. Helménégilde Sigahurahura a également signalé que le premier bâtiment de l’hôpital de Ngozi a vu le jour en 1929 et le Vicariat apostolique de Ngozi a été créé en 1949, dirigé par Mgr Martin. Ce Vicariat est par la suite devenu le Diocèse de Ngozi, a-t-il indiqué ,avant d’ajouter que d’autres avancées ont progressivement été enregistrées, pour l’intérêt de la population de Ngozi.

Après le départ des Belges en 1962, l’administration de la province de Ngozi et de Kayanza était sous la responsabilité d’un seul dirigeant. La commune de Ngozi s’appelait commune de Muremera et en 1965 la commune de Ngozi a vu le jour.

Que symbolisent les différents monuments érigés au centre ville de Ngozi?

Selon Hélmenégilde Sigahurahura, le monument en étoile érigé devant la province de Ngozi symbolise une province caféicole qui produisait du café, une culture qui rapporte au pays 80% de devises. Ce dernier provient de la province de Ngozi et de Kayanza, a précisé Hélménégilde Sigahurahura.

Un statut monumental construit également devant la province de Ngozi qui illustre un homme ayant une perle et une femme qui porte un enfant sur son dos rappelle selon lui, que la maternité n’empêche pas les travaux de développement. Cela symbolise également que la population, hommes, femmes et enfants ont pris en main le développement de leur commune et de la province de Ngozi.

Hélménegilde Sigahurahura a également fait savoir que la ville de Ngozi est le symbole d’Agasaka ka Inarunyonga, c’est-à-dire, la dernière demeure de la femme légendaire Inarunyonga. Concernant le mot composé “Ku Gasaka ka Inarunyonga”, il faut comprendre la tombe de Inarunyonga qui est matérialisée aujourd’hui par un arbre planté devant le bureau provincial qui a succédé l’arbre-parent planté en 1919 lors de la construction du bureau du premier poste de Ngozi inauguré en 1920 par les Belges.

Quels sont les grands événements qui ont marqué la ville de Ngozi?

Helménégilde Sigahurahura a annoncé que de grands événements ont marqué la ville de Ngozi. Il a signalé le match international de football qui a opposé l’équipe du Roi Mwambutsa IV du Burundi à l’équipe du Roi Rudahirwa du Rwanda. Ce match a été remporté par le Burundi sur un score de 3 buts à un du Rwanda. C’était le 6 février 1958.Le Roi du Rwanda est rentré fâché avec ses joueurs tandis que le Roi Mwambutsa IV Bangiricenge était dans la joie aux côtés de son peuple à Ngozi, a annoncé Hélménégilde Sigahurahura.

Il a aussi précisé que la province de Ngozi a eu le trophée du tournoi-championnat de football du premier congrès du parti UPRONA en 1979 où la province de Ngozi a remporté deux coupes, dont la coupe du tournoi et la coupe du championnat du 1er congrès du Parti UPRONA.

La célébration proprement dite du centenaire de la ville de Ngozi sera célébrée le 20 février 2020.

Par BIGIRIMANA Raphaël