La montée des eaux du lac Tanganyika : des villas inondées
En plus des plages submergées, des pans de route qui s’effondrent, beaucoup de maisons situées dans les quartiers en bordure du littoral du lac Tanganyika sont inondées suite à la montée des eaux. C’est surtout dans les quartiers de Kinindo et Kabondo Ouest, au sud et au centre de la ville de Bujumbura.

« Nos voisins se sont retrouvés obligés de partir. Ils n’avaient aucun accès à leurs maisons. Les routes sont impraticables », indique un habitant de Kinindo. Sur une seule avenue, 4 ménages ont déménagé dans des maisons de location.

Il n’est pas rare de croiser dans ces quartiers, de gros camions lourdement chargés d’équipements ménagers venus pour le déménagement des familles ayant des maisons situées tout près du lac.

Parmi les habitations menacées, figurent des écoles  et l’Université Martin Luther King. Dans ces localités, des camions remplis de sable font des navettes pour essayer de couvrir les routes inondées et les rendre plus ou moins praticables.

Mais il arrive que ces camions s’embourbent et restent coincés et pour sortir de là, ils sont tirés par des dépanneuses postés dans les parages et qui se tiennent toujours près pour intervenir.

A Kabondo Ouest, l’immeuble 3 UN Tanganyika House abritant les agences onusiennes telles que Unicef, Fnuap et Onu Femmes; est protégé par un mur de protection d’un côté, mais pour l’autre, des ouvriers essaient de bloquer les eaux du lac Tanganyika par des sacs remplis de sable.

Les habitants de ces quartiers se disent inquiets face à cette montée des eaux du lac Tanganyika. Ils interpellent les autorités habilitées à prendre à bras le corps cette question pour trouver une solution à cette situation.