La marine rwandaise accusée par le Burundi d’avoir intercepté et arrêté trois pêcheurs burundais sur le lac Rweru

Le gouverneur de la province burundaise de Kirundo (nord) frontalière du Rwanda, Alain Tribert Mutabazi, a accusé lundi la marine rwandaise d’avoir intercepté des pêcheurs burundais qui faisaient leur travail dans les eaux du lac Rweru et d’avoir arrêté trois d’entre eux dimanche soir à 20h30 (18h30 GMT).

Selon M. Mutabazi, quatre pêcheurs travaillaient dans les eaux territoriales burundaises de ce lac que se partagent le Burundi et le Rwanda quand ils ont été la cible des forces marines rwandaises, qui les ont interceptés.

“Heureusement, un de ces quatre pêcheurs burundais a pu s’évader et les trois autres sont encore détenus par les autorités ou les forces rwandaises”, a expliqué le gouverneur Mutabazi.

Il a indiqué qu’en l’absence de bonnes relations entre les deux pays en général et entre l’autorité provinciale du Rwanda et l’autorité du côté burundais en particulier, celle-ci ne fait que s’informer auprès de certains Burundais ou Rwandais qui parviennent à franchir la frontière pour savoir si les pêcheurs sont encore en vie.

“Nous espérons que d’ici peu ces Rwandais ou ces forces rwandaises puissent libérer ces Burundais”, a indiqué le gouverneur.

Il a ajouté qu’en ce qui le concerne, il suit de près ce dossier et il a déjà informé ses supérieurs de la situation.

French.china.org.cn | le 10-12-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.