Le 25 septembre 2017, au camp Bururi a eu lieu une incorporation définitive et une remise des brevets respectivement aux lauréats de la 47ième session des candidats bururismall.jpgsergents et de la 35ième session des candidats adjoints-chefs de peloton. Ces cérémonies ont été rehaussées par la présence du chef de la Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB) accompagné de certains hauts cadres de ladite institution. Ces cérémonies ont vu également la participation des représentants de l’administration et ainsi que les organisations œuvrant dans la province de Bururi.

Le chef de la FDNB , le Lieutenant- Général Prime Niyongabo a d’abord souhaité la bienvenue aux participants aux cérémonies de l’incorporation définitive de la 47ième session des candidats sergents et la remise des brevets des adjoints-chefs de peloton de la 35iéme ESCAP. Il a indiqué que la FDNB vient d’avoir des hommes et des femmes bien formés qui vont pousser l’armée à devenir plus professionnelle pour remplir convenablement leurs missions. Il a indiqué que la 47iéme session des candidats sergents a été recrutée au mois de décembre 2016 et pour le moment, elle est entrée définitivement au sein de la FDNB et leur a souhaité la bienvenue et bonne continuité de leur formation.

Il a conseillé aux lauréats d’être courageux, d’accepter leur ignorance et consolider leur savoirs reçus au cours de leur formation car un adage japonais dit que « Celui qui confesse son ignorance la montre une fois ; celui qui essaie de la cacher la montre plusieurs fois ».

Il a continué en rappelant aux lauréats qui viennent de terminer leur formation de suivre les conseils des instructeurs et encadreurs, d’être toujours caractérisés par une discipline sans failles telle que repris dans le règlement. Le respect envers leurs supérieurs, cela va constituer le socle de la réussite durant leurs carrière a recommandé le chef de la FDNB.

Ensuite, il les a recommandé de bien encadrer les militaires qu’ils vont commander car l’efficacité d’une armée ne dépend pas uniquement de son équipement plutôt de la formation ; entrainement de tout son personnel, a insisté le chef de la FDNB. Des bons exemples à leurs subordonnés et une confiance basée sur l’équité, la rigueur, l’éprit de corps et de cohésion doivent les caractériser pour toujours.

En terminant son discours, il a remercié les hauts cadres de la FDNB qui ont participé à ces cérémonies, tout en félicitant également le commandant du camp Bururi à travers lui les instructeurs et encadreurs qui n’ont ménagé aucun effort pour dispenser leurs connaissances aux lauréats qui viennent d’être brevetés et d’autres qui viennent d’être incorporés définitivement. Il a rassuré que la FDNB est convaincue que le dévouement des instructeurs et des encadreurs ont permis de donner une formation de bonne qualité. Il les a encouragé d’aller de l’avant.

Dans son discours, le commandant du camp Bururi, le Lieutenant-Colonel Mbazumutima Egide a signalé que c’est est une joie immense pour la communauté du camp Bururi et celle de la FDNB car ces lauréats viennent d’abattre un travail d’une longue haleine. Ils ont été non seulement formé mais également transformés car ils ne sont plus les mêmes. Aujourd’hui, ils viennent de témoigner à la communauté nationale et internationale qu’ils peuvent accomplir leurs nobles missions dans la sécurisation de leur nation et capable de participer utilement aux opérations de paix à travers le monde.

Le comandant du camp Bururi a profité de cette occasion pour remercier le chef de la FDNB car sa présence à l’incorporation définitive et la remise des brevets témoigne combien de fois il met une plus grande importance à la formation. Il a remercié également à tous les participants pour pouvoir répondre à ce rendez-vous. Il a remercié également les formateurs et encadreurs qui se sont donnés corps et âmes en s’acquittant convenablement de leurs taches.

Vous saurez que ces cérémonies ont été agrémentées par les danseurs des tambours, la présentation des numéros de carté, l’escrimes à la baïonnette ainsi que d’autres.

Maj. Nsabimana, F.