Depuis le début du retour à Bujumbura du matériel militaire de la PNB en provenance de la République Centre Africaine, l’opposition virtuelle s’échauffe sur les réseaux sociaux.

L’opposition burundaise acquise à la cause des occidentaux appelée souvent « opposition radicale » ne sait plus où donner la tête. Après avoir crié sur tout les toits du monde en demandant le retour des militaires et policiers burundais déployés dans les missions de maintien de la paix, ils s’indignent maintenant en voyant le matériel lourd rapatrié.

En effet cette opposition ne s’attendait à voir un matériel aussi puissant. Du coup les « opposants virtuels » (de whatsapp, facebook, twitter, …) viennent de comprendre qu’avec cet armement la PNB pourra mater facilement toute déstabilisation à l’encontre du pouvoir en place à Bujumbura.

C’est vraiment malheureux de voir que nos soi-disant opposants continuent de faire des tâtonnements en matière de politique. Et c’est ainsi depuis le début de la crise avec le lancement des manifestations non préparées, un coup d’état improvisé, …

Agence BUJUMBURA News (Burundi)