Bruxelles, le 06/10/2015 (Revelation News). -Ne pouvant pas faire la rébellion à son âge et pour se soustraire des griffes de la justice burundaise, Gaciyubwenge s’est fait enregistrer comme réfugié ce matin 06/10/2015 à l’Office des Étrangers à Bruxelles (Belgique) aux côtés des ressortissants Syriens. Les autres putschistes croupissent dans la prison de Gitega.
A son arrivée, le bureau lui a donné des biscuits vitaminés comme les autres demandeurs de statut de réfugié.
On rappelle que le Général Gaciyubwenge était ministre de la Défense au Gouvernement du Burundi. Longtemps relégué au bas de l’échelle par tous les anciens régimes, il avait été propulsé au sommet de la hiérarchie militaire par le CNDD-FDD.
Des échanges de messages électroniques dont dispose Révélation News le classe sans aucun doute parmi les concepteurs du putsch manqué du 13 mai 2015.
Dans un discours de 30 minutes prononcé ce 3 octobre 2015 par le porte-parole du parti CNDD-FDD, Hon Gélase Daniel Ndabirabe, des pays de l’Union Européenne comme la Belgique sont nommément accusés. Le mot “Union Européenne” revient 58 fois sous forme d’accusations fermes.
Des pays de l’UE sont accusés d’être et d’avoir été des “sponsors, responsables, complices et planificateurs du mouvement insurrectionnel et du putsch avorté de ce printemps 2015, ainsi que les tragédies sanglantes que le Burundi a connu depuis la veille de son indépendance en 1962: assassinats du Prince Louis Rwagasore et sa familles, Pierre Ngendandumwe, Melchior Ndadaye, etc.”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.