La proposition (et non la décision) de la Commission de Sécurité de l’UA d’envoyer des troupes au Burundi, communément appelé le coeur de l’Afrique, est un acte agressif d’autophagie (l’Afrique qui se mange elle-même), télécommandé de Belgique à travers l’UE. C’est une chasse personnelle de Louis Michel, comme dans les années ’90 la rancune de Bush père envers Saddam Hussein finit par démolir le Moyen Orient.

L’arrivée des troupes au Burundi, se justifie-t-elle ? Logiquement non. Les parlementaires toutes ethnies confondues ont posé la question: elles viendraient s’interposer entre qui et qui ? Et si vraiment l’UA est convaincue que les burundais sont sur le point de se rentrer dedans, 5000 militaires ne suffiraient pas à arrêter l’inévitable; il faudrait 9 millions de militaires pour que chaque personne soit protégée contre son voisin ! Heureusement, le génocide n’est qu’une hallucination qui tourbillonne dans la tête des perdants burundais et de leurs sponsors européens. L’UA n’a même pas cette tête. C’est une passoire.

burundiindependent
Le Burundi, le Peuple, la Paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.