Au cours d’un point de presse de lundi 14 mars 2016, la Ministre de la Justice Laurentine KANYANA a dit que des mesures drastiques seront désormais appliquées aux corrompus au sein de l’appareil judiciaire.
Après six mois à la tête du Ministère de la Justice, Laurentine KANYANA affirme que des faits palpables font état de la corruption au sein de son ministère. « Durant cette période, à travers les doléances qui me sont rapportées, les lettres que je reçois, ou les arrêts ou jugement que je lis, transpire une certaine corruption au sein de la justice », affirme la Ministre.

Pour faire face à ce fléau, la Ministre KANYANA annonce une série de mesures jugées drastiques en vu de décourager à jamais les corrompus et les corrupteurs. « Je veux une justice qui répond à sa mission constitutionnelle, une mission de régulation de conflits où tout citoyen se sent à l’aise ». Selon la Ministre de la Justice, un serviteur de la justice qui passera outre cet appel sera immédiatement sanctionné sans autre forme de procès.
A ceux qui auraient des doutes quant à la concrétisation de cette mesure, prétendant que même ses prédécesseurs l’ont toujours déclaré, la haute autorité de la justice répond : « ceux qui m’ont précédé avaient leur méthode de travail, moi j’ai la mienne ; donnez-moi suffisamment de temps pour que vous puissiez m’évaluer ».
Ce phénomène de corruption dont il est question est beaucoup plus au sein des juridictions de base, selon la Ministre Laurentine KANYANA, un phénomène à la base des conflits fonciers. Elle lance un appel à la population pour faire sienne cette lutte contre la corruption.

Alfred KURUBONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.