Quatre corps d’hommes ont été repêchés puis enterrés vendredi au bord du lac Rweru au nord du Burundi au cours des cérémonies qui ont vu la participation des officiels uniquement burundais de la province de Muyinga.

Des témoins sur place et des pêcheurs des deux cotés (Rwanda et Burundi) ont livré des informations selon lesquelles ce sont des corps rwandais qui sont venus avec la rivière Akagera, prenant source au Rwanda.

“Ils ne sont pas les premiers à être repêchés dans ce lac. On avait repêché beaucoup d’autres depuis juin. On a pu reconnaitre quelques uns. Il y a d’ailleurs un qui a été conduit chez lui au Rwanda pour être enterré par sa famille” a dit un certain K., un pêcheur trouvé sur place, préférant garder l’anonymat pour des raisons de sa sécurité).

Une autre source dit que les signes que ces cadavres viennent du Rwanda ont été vus par les mêmes pêcheurs.

“Il y a eu un corps qui flottait ici même, il y a à peine un mois. Il portait un tricot portant les messages écrits en Kinyarwanda. Les mots comme imbaraga (force), kwibohora (se libérer) étaient écrits sur ce tricot” nous dira un autre, toujours sous couvert d’anonymat.

Selon un troisième témoignage il y a un “autre qui avait été repêché et qui avait ne mutuelle de santé sur laquelle on pouvait lire qu’il est de Gisenyi au Rwanda”.

Selon notre constat, les visages des quatre personnes enterrés du coté burundais étaient facile à identifier.

Il s’agit des hommes qui, visiblement étaient soit des commerçants, soit des intellectuels car ils avaient une peau qui leur distingue des autres.

En tout cas, leurs conditions de vie étaient plus ou moins bonnes. Cette fois-ci, ils n’avaient aucune pièce sur eux pouvant aider à identifier leur origine.

“C’est une façon de camoufler leurs identités. Parce que la fois dernière on a pu reconnaitre certains des corps et on les a rapatrié au Rwanda, ce qui n’a pas été bien vu par les autorités” a ajouté le premier témoin qui est aussi pêcheur.

Selon notre constat, les corps étaient emballés dans des sacs blancs, et les officiels du Rwanda étaient absents aux cérémonies. [JMM]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.