Hommage au président Pierre Nkurunziza

Evariste Ndayishimiye : «Je suivrai le chemin tracé par le guide suprême Pierre Nkurunziza ». Une année après sa mort, les Burundais ont rendu hommage à feu président Pierre Nkurunziza et c’était également la journée nationale du patriotisme. Des cérémonies riches en couleurs.

Accourus de tous les coins du pays, des milliers de Burundais se sont rencontrés, mardi 8 juin, sur la colline Musinzira à Gitega, où est inhumé l’ancien président, pour célébrer, pour la toute première fois, la journée nationale du patriotisme.

La capitale politique était toute en couleurs. Chemises en cotonnade et tee-shirts à l’effigie de feu président Pierre Nkurunziza. Cette journée du patriotisme coïncide avec le premier anniversaire de la mort du président Pierre Nkurunziza, aujourd’hui élevé au statut de “Guide suprême du patriotisme.”

Toutes les institutions du pays dont l’Assemblée nationale, le Sénat, le gouvernement… étaient représentées. Tous habillés, soit en chemises (pour les hommes) et en robes (les femmes et filles) sur lesquels se trouve une photo de l’ancien feu président .

D’autres portaient des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire, autour de la photo du président Nkurunziza : « Dusenge dukora, Dukora dusenga (que la prière accompagne nos actions); Iruhukire amahoro abana bawe ntituzokwibagira (Repose en paix, nous, tes enfants, nous ne t’oublierons jamais); Guide suprême du patriotisme ; Votre passage reste vivant… »

D’autres participants portaient tout simplement des tee-shirts du parti au pouvoir. Certaines hautes personnalités portaient des costumes, les hauts gradés de l’armée et de la police arboraient la grande tenue d’apparat.

C’est à 9h30 que la veuve Denise Nkurunziza, accompagnée de ses trois fils et deux filles, est arrivée sur place. 10h10. Le couple présidentiel arrive sur les lieux aux environs de 10h20. Le président Ndayishimiye porte un pantalon noir et une chemise à l’effigie de son mentor.

On notera aussi la présence des ambassadeurs accrédités au Burundi, le vice-président de la Tanzanie et un envoyé spécial du président ougandais.

Des gerbes de fleurs vont être déposées sur la tombe de feu président Nkurunziza à commencer par celle  du couple présidentiel, celle de la famille, du représentant des ambassadeurs, etc.

Durant cette période de pandémie de la covid-19, des kits de lavage et des désinfectants étaient installés sur différentes entrées et sorties du Mausolée. Néanmoins, mis à part le corps diplomatique et quelques participants, peu de personnes portaient des masques. La distanciation physique était impossible.

Différents groupes de prières étaient présents pour animer la journée. Pas de tambours habituellement omniprésents dans de grands rassemblements nationaux.

Jean Claude Karerwa, un des modérateurs de la journée, et ancien porte-parole de feu Président Nkurunziza a expliqué : « Cette journée coïncide avec la levée de deuil définitive de feu président Nkurunziza».

Un homme de valeur pour les siens

 

Denise Nkurunziza Bucumi accompagnée par ses deux filles déposant une gerbe de fleurs sur la tombe

« J’ai perdu un homme de valeur, je me rappelle de ses conseils, nous planifions tous nos projets ensemble. On était des complices », a témoigné Denise Nkurunziza, l’épouse de feu Pierre Nkurunziza. « A part qu’il était mon mari, il me conseillait. On communiquait et cela nous permettait de vivre en harmonie ».

Dans son discours, le président de la République a souligné que Pierre Nkurunziza est un modèle de patriotisme pour toute la nation. Le chef de l’Etat a indiqué qu’un centre de formation patriotique sera érigé en sa mémoire tout autour de son mausolée à Gitega.

« Dans le but de mettre en pratique l’héritage de notre guide suprême Pierre Nkurunziza, je déclare officiellement que chaque 8 juin de l’année est une journée dédiée au patriotisme. C’est dans ce cadre que je vous annonce qu’à cet endroit, un centre de formation patriotique sera érigé », a-t-il déclaré.

Le chef de l’Etat a fait une promesse solennelle aux Burundais : «Je suivrai le chemin tracé par le guide suprême Pierre Nkurunziza sans oublier d’être le garant de la bonne gouvernance afin d’éradiquer la haine au sein de la population.» Feu président Pierre Nkurunziza a dirigé le Burundi de 2005 à 2020.

Par et (Iwacu)