* Message d’un ami Epimaque Buterere, journaliste burundais et ancien Rédacteur en chef de la Radiotélévision Rema, dite proche du pouvoir :
“Je suis particulièrement ému par votre niveau très élevé de compréhension de la situation burundaise, de même que votre courage à braver la conspiration internationale contre la majorité silencieuse. Je viens d’apprendre que vous planifiez visiter le Burundi et voudrais demander une occasion de vous rencontrer pour contribuer à votre banque d’information déjà riche sur le Burundi.

En effet, la presse locale et internationale, la société civile pro-opposition ont étouffé la manifestation de toute une histoire depuis surtout 2010. Des exploits en matière de réconciliation, de sécurité, de gouvernance et de justice, de grandes œuvres réalisées par le pouvoir ont été cachés ; de même que des crimes contre l’humanité commis par les opposants (actes de terrorisme après les élections de 2010), des scandales épouvantables impliquant des opposants ou des journalistes (la RPA, radio de Sinduhije a déjà annoncé la mort de plusieurs citoyens encore en vie, pour ternir le pouvoir…) ; des témoignages accablants des anciens insurgés, révélant des crimes graves commis par les opposants, etc. Il y a donc toute une histoire dont on ne parle que très rarement ou pas du tout. Merci de considérer ma proposition.”

Luc Michel (facebook)