Festival “Igihugu”: visite des monts Shinge et Rugero

Le festival “Igihugu” poursuit son pèlerinage de mémoire patriotique. Les festivaliers se sont rendus Jeudi 29 août 2019 à Kirundo sur les monts Shinge et Rugero situés aux confins du chef-lieu de la province, où se déroula en 1775 une scène patriotique très mémorable.

Selon l’expert en histoire Aloys Batungwanayo, une bataille farouche opposa à cette époque les combattants rwandais aux troupes burundaises sur ce site historique et les rwandais furent lamentablement battus.

Avant la bataille de Shinge et Rugero en 1775, une autre guerre avait opposé le 13 avril 1763 selon Aloys Barutwanayo, les guerriers appelés “Inzobe” du roi du Burundi Mutaga Senyamwiza aux combattants du roi Rwandais, Yuhi Gahindiro. Cette guerre se déroulait à Muharuro (Kirundo actuelle).

Les jeunes patriotes ont eu l’opportunité d’apprendre l’origine du nom de Kirundo, ce lieu qui s’appelait jadis Muharuro et qui est devenu Kirundo (amoncellement) en référence aux tas de cadavres des combattants rwandais tués lors de cette bataille.

Concernant la bataille de Shinge et Rugero, les jeunes pèlerins ont appris que le roi Yuhi Gahindiro du Rwanda n’ a pas digéré la défaite de Muharuro et a relancé la guerre contre le Burundi. Ils assaillirent le Burundi. Par sa tactique, les troupes du roi Mutaga Senyamwiza les laissèrent entrer. Les combattants rwandais campèrent sur le mont Shinge.

Les troupes rwandaises qui voulaient prendre aussi le mont Rugero furent confrontées à une division des troupes burundaises qui était la moins forte. Cette division de l’armée burundaise fut battue par les troupes rwandaise. Dans la foulée, une division d’élite des troupes burundaises contournèrent le mont shinge pour attaquer de derrière les troupes rwandaise tandis qu’une autre division d’élite burundaise était restée cachée derrière le mont Rugero.

Les troupes rwandaises fut prise entre deux feux avant d’atteindre le mont Rugero. La mémoire retiendra une victoire des troupes burundaises sur celles du Rwanda grâce à une stratégie et une tactique qui étaient des plus raffinées. D’où l’adage rundi: “Kubura Shinge na Rugero”.

Après Kirundo, les festivaliers ont fait cap au lieu dit “Masanganzira” en province Ngozi, carrefour des routes menant à Kirundo, Muyinga et Ngozi. Ce lieu aurait connu au 18è sicle, un siège des rwandais qui a duré un mois, avant d’être repoussés par l’armée du royaume du Burundi.

Dans la soirée, les pèlerins ont effectué une visite guidée au musée national de Gitega où ils ont eu l’occasion de contempler les objets d’art qui ont caractérisé le Burundi précolonial et le Burundi sous la colonisation allemande et belge.

Par NYANDWI Dieudonné