L’enterrement d’un chef rebelle ‪Sindumuja‬ du nom de Mukurarinda tourne mal. En effet, ce rwandais envoyé par Kagame pour encadrer la guerilla à Bujumbura a été tué lors des affrontements avec la Police dans la nuit de Mardi à Mercredi, avec plus de 16 autres criminels Sindumuja.

Alors que ses compagnons de fortune gisent quelque part à Mutakura dans une fosse commune, c’est en ce samedi qu’avait eu lieu son enterrement, vu son statut de chef rebelle. Au chemin du retour, la Police de Roulage et de Sécurité Routière qui faisait son travail régulier de contrôle sur la voie publique a arrêté le bus dans lequel se trouvait ces Sindumuja. Surprise du côté de la Police de Roulage, les occupants du bus ont ouvert le feu et ont lancé des grenades.

La Police s’est bien défendue, et des renforts ont accouru. Le bilan est de plus de 16 chefs rebelles Sindumuja tués, 3 fusils saisis ainsi que 6 grenades. Ceux qui ont tenté de s’échapper n’ont pas non plus eu trop de chances, tellement le peuple en a marre. Au moment où je mets en lignes ce post, j’apprends qu’une trentaine de criminels Sindumuja ont également perdu la vie lorsqu’ils tentaient d’attaquer l’antenne de Manga, très tôt ce matin. Je ne terminerais pas ce post sans rappeler que plus d’une quarantaine d’autres criminels Sindumuja ont perdu leur vie au cours de cette semaine lors d’une tentative d’attaquer certaines positions de la Police en Province Gitega, et que les armes de ces criminels sont ramassés du jour au jour. Il est évident que cette guerre n’est pas la leur et qu’Ils nagent à contre courant.