Don chinois de 630 M USD au Burundi pour la prévention contre Ebola

La Chine accorde au Burundi un don de matériel médical dans le cadre de la prévention contre la maladie à virus Ebola

Le gouvernement chinois a accordé jeudi au gouvernement burundais un don constitué de matériel médical pour la prévention contre la maladie à virus Ebola (MVE) au Burundi, d’une valeur financière de plus de 630 mille dollars américains (USD).

La cérémonie de remise et de réception de ce don entre l’ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, et le ministre burundais de la Santé publique, Dr Thaddée Ndikumana, s’est déroulée dans les locaux de la Centrale d’achat des médicaments essentiels du Burundi (CAMEBU), dans le nord de Bujumbura.

“La Chine fait aujourd’hui un don au Burundi d’une valeur totale de 638 714 dollars américains destiné à appuyer la mise en œuvre du plan opérationnel pour la préparation et la réponse de la maladie à virus Ebola”, a déclaré d’emblée le ministre Ndikumana dans son discours de circonstance.

Les intrants et matériels qui font l’objet du présent don, a-t-il précisé, comprennent entre autres le matériel pour la protection individuelle des prestataires des soins, les produits de désinfection, les appareils de laboratoire de la MVE ainsi que le matériel pour la prévention et le contrôle de l’infection.

“Cet important don qui vient à titre d’urgence, contribuera à aider le Burundi à confronter, à bien mener le travail de prévention et de détection précoce de la MVE sur tout l’ensemble du territoire burundais et permettra ainsi à ce que le peuple congolais qui voyage ici au Burundi puisse venir ; et, de la sorte, ce don permettra à détecter s’il y a un cas et ainsi protéger la population burundaise”, a-t-il déclaré en substance.

Le ministre Ndikumana a saisi cette occasion pour rappeler que depuis la signature de l’accord sino-burundais dans le domaine de coopération médicale en 1986, la Chine appuie le Burundi dans plusieurs axes.

Sur ce, il a cité notamment le renforcement des capacités des professionnels de santé, la fourniture de médicaments et consommables médicaux, la construction de l’Hôpital Général de Mpanda ainsi que 19 missions médicales déjà envoyées au Burundi.

Il a fait remarquer par ailleurs que la compétence et la moralité des médecins chinois qui se relayent depuis quelques années dans les hôpitaux burundais, leur ont valu “l’éloge” du gouvernement et du peuple burundais.

“En effet, la coopération entre la Chine et le Burundi a conservé un caractère exemplaire particulièrement dans le domaine médical eu égard à toutes les réalisations faites grâce à l’appui de nos amis chinois”, a-t-il martelé.

Auparavant, l’ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, avait indiqué dans son discours que la Chine est satisfaite de l’état de la coopération sino-burundaise particulièrement dans le domaine sanitaire.

Dans ce cadre, l’ambassadeur Li a réaffirmé que son pays était disposé à analyser favorablement toutes les requêtes qui lui seraient soumises par le gouvernement burundais en matière de coopération sanitaire.