Déclaration de Women in Action for Peace in Burundi “WAP-BURUNDI”

L’association Women in Action for Peace a appris avec consternation que la rencontre-débat de ce 21 novembre 2016 au Parlement Fédéral de Belgique, Salle des Congrès, est organisée par la Section Belgique-Burundi du Groupe belge de l’Union Interparlementaire et le Collectif des femmes pour la paix et la démocratie au Burundi et qu’elle sera ouverte solennellement par une haute personnalité d’une Institution de représentation du Peuple, la Présidente du Sénat belge.

Women in Action For Peace in Burundi, qui regroupe la majorité des femmes burundaises de toutes les ethnies, toutes les tendances et sensibilités politico-sociales et professionnelles, les femmes jeunes, les femmes rurales et intellectuelles, une association qui a des antennes dans toutes les provinces et communes du pays, saisit cette occasion pour informer la Communauté Internationale que la situation des Droits de l’Homme évolue d’une façon satisfaisante au Burundi.

WAP-Burundi s’insurge contre le mensonge nourri et propagé par les dits orateurs de la rencontre-débat du 21 novembre 2016.

WAP-Burundi reste choqué par le fait que la majorité de ces conférenciers sont des Burundais poursuivis par la justice burundaise pour avoir commis des crimes innommables depuis le 26 avril 2015, des gens en tête des manifestations les plus agressives de l’histoire burundaise mais qui veulent donner des leçons de démocratie à la population burundaise aux yeux de laquelle ils ont tué et brûlé vifs des jeunes innocents qui n’épousaient pas leurs idées… Lire la suite: declaration_wap-burundi.pdf