Jeune Afrique s’interroge sur les débats en cours au Burundi et les prises de position sur un éventuel mandat du Président Nkurunziza.

Peut-il dans le respect de la constitution burundaise briguer un autre mandat?

Entre la constitution et les accords d’Arusha, quel texte faut-il utiliser?

Quid du principe de la hiérarchie des normes en cas de contradiction d’articles de loi?

Jeune Afrique place le débat dans le contexte régional.

Les caméras sont braquées sur le Burundi comme un cobaye au laboratoire. C’est que le Burundi sera le premier à organiser les élections et que les puissances occidentales souhaitent de nouveaux visages à la tête des Etats du Burundi, de la RDC et du Rwanda.

Faut-il accepter le diktat des Occidentaux comme si les peuples africains n’avaient pas de maturité politique ou faut-il laisser le peuple élire librement?

Jeune Afrique est en vente chaque lundi à Bujumbura. Ne ratez pas ces trois pages d’analyses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.