La première conférence publique dans le cadre de sa campagne : ” Briser le silence sur un génocide gardé caché”; se tiendra à Bujumbura ce vendredi 23 janvier à 10 heures, heure locale au lieu-dit HIBISCUS

Le collectif des survivants et victimes du génocide hutu de 1972 et après, invite à participer à cette conférence de presse qu’il organise ce vendredi 23 janvier 2015. Cette conférence qui a l’objectif de briser le silence sur le génocide commis au Burundi, aura lieu dans la salle de l’hibiscus à 10h du matin.

En effet, le crime du génocide organisé au Burundi en 1972 est passé sous silence et à l’œil complaisant de la communauté internationale. Aujourd’hui, un négationnisme et révisionnisme de ce génocide se trouve sur les lèvres et dans les actes de certains Burundais lorsqu’ils parlent de Ikiza.

Le collectif voudrait bien hausser la voix pour que ce crime soit reconnu par les Nations Unies. C’est dans cette optique, qu’il invite toute personne en général et tout Burundais épris de paix de se préparer pour soutenir ce collectif dans la revendication de la reconnaissance de ce génocide par les Nations Unies.

Cette activité aura lieu au mois de mai 2015 au siège des NU à New York.

Le conférencier NKESHIMANA Amédée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.