Conférence de presse de la SOCIC
dimanche 11 mai 2014 par Jean Ikoraneza

Vendredi 09 mai 2014, le représentant de la Société Civile Citoyenne, (SOCIC) en sigle Dr Pierre Claver Kazihise a animé une conférence de presse dans les enceintes de « Ego Hôtel », la note liminaire distribuée à la presse indique que la tenue de cette conférence a pour objet de présenter les objectifs de la SOCIC. Entre autres, il y’a la consolidation de la paix, le développement, expression plurielle et la solidarité. Le docteur Kazihise a parlé de ce qu’il qualifie de rumeur folle qui prédise un avenir sombre au peuple Burundais. On parle d’une probable distribution d’armes et un génocide en perspective qui seraient en préparation comme si l’histoire du Burundi avançait à reculons. Raison pour laquelle, la SOCIC a décidé d’écrire à la communauté internationale, spécialement à l’ONU et bien sur de rencontrer ce jour les medias et d’autres organisations pour exposer ses points de vue. Répondant aux questions de la presse, puisque dans son exposé, il a parlé de rumeurs devenues habituelles au Burundi, mais aussi des informations mensongères qui ont été vérifiées. Le cas de l’incendie à la Banque de la République du Burundi (BRB), la mort atroce d’un enfant d’une femme déplacée, écrasé au site dit « Kumase », les prétendues fosses creusées en province de Kirundo pour enterrer les Tutsis assassinés, sont une parfaite illustration, justifiant à suffisance la diffusion des rumeurs et des mensonges par la radio publique africaine (Rpa). « Le peuple a besoin d’une information correcte. Quant à la question de savoir si l’expédition d’une correspondance par la SOCIC à l’ONU ne serait pas hâtive, puisque , Léonce Ngendakumana l’auteur de la première qui date du 26 février 2014, a déjà comparu à deux reprises devant la justice et à chaque sortie de l’audience , il déclare être en possession des preuves. Le Dr Kazihise tranquillise et demande à l’assistance de compter les jours qui viennent de s’écouler à partir de la date de la signature de cette correspondance à ce jour. Eviter de tromper la communauté internationale, par des écrits qui ne rapportent pas des faits tangibles, mais en cherchant de tromper pour agir sur les émotions. La diabolisation et la globalisation (attribuer tous les forfaits aux « Imbonerakure » pour tenter d’affaiblir un adversaire qui leur parait probablement fort (le parti CNDD-FDD), l’agitation du spectre de retour à la violence pour susciter la peur, la victimisation d’une partie des protagonistes. Tels sont les conseils prodigués avant la fin de cette conférence.

1 thought on “Conférence de presse de la SOCIC dimanche 11 mai 2014 par Jean Ikoraneza

  1. Conférence de presse de la SOCIC dimanche 11 mai 2014 par Jean Ikoraneza
    Ni mukomere dukeneye kwumva ukuri kutagira agasembwa!! Bravo et courage!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.