opposition_contre_djinnit.pdfLe Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale a appris que dix sept partis politiques de l’opposition récusent l’ambassadeur Saïd Djinnit comme médiateur/facilitateur dans le dialogue inter-burundais.
Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale fait part de sa déception et regrette cette position des partis politiques qui va à l’encontre du dialogue initié au Burundi et soutenu par la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est, la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, l’Union Africaine et le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies.
Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale fait remarquer que cette position des partis de l’opposition risque de retarder le processus de dialogue qui connaissait des avancées saluées lors du sommet des Chefs d’Etat de l’EAC tenu à Dar es salaam en date du 31 mai 2015. Cette position pourrait éventuellement avoir des implications sur le processus électoral de 2015.
Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale informe l’opinion nationale et internationale de la disponibilité du Gouvernement du Burundi à tout mettre en œuvre pour se conformer aux décisions du sommet des Chefs d’Etat de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est.
Le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale réitère l’engagement du Gouvernement du Burundi à conduire le processus électoral de la manière la plus optimale possible et dans les limites fixées par la constitution en vigueur.
Fait à Bujumbura, le 05 juin 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.