1°. En cette période de fin d’année, les citoyens burundais et tous ceux qui habitent au Burundi vont célébrer, comme d’habitude, les fêtes de Noël et du Nouvel An 2015. Afin que ces festivités se déroulent dans la tranquillité, le Gouvernement du Burundi a pris toutes les dispositions utiles pour assurer la sécurité sur tout le territoire national.

2°. Certaines personnes célèbrent les fêtes de fin d’année en famille, d’autres organisent de grands rassemblements, soit pour des veillées de prière, soit dans des restaurants, bars, dancings…, pour partager la joie ensemble. Aux uns et aux autres, le Gouvernement leur recommande de ne pas dilapider leurs revenus gagnés à la sueur de leur front. Il leur recommande aussi de veiller à leur propre sécurité, notamment en collaborant étroitement avec l’administration locale et les Corps de Défense et de Sécurité.

3°. Dans ce cadre, tous ceux qui envisagent de célébrer les fêtes en se rassemblant à plusieurs dans des restaurants, bars ou dans d’autres places publiques sont priés d’en aviser au préalable les Responsables Administratifs et ceux en charge de la Sécurité de la localité concernée.

4°.Les Gestionnaires des boîtes de nuit sont invités à respecter scrupuleusement la réglementation en vigueur en la matière, notamment en ce qui concerne l’insonorisation des salles.

La musique et les danses en plein air, communément appelées « Karaokés », restent interdites après 20 heures. Il en est de même de la musique dans des salles insonorisées ou dans les ménages.

Tout en informant l’opinion que les Corps de Défense et de Sécurité assureront la sécurité sur les lieux des festivités et de loisirs, il est demandé aux propriétaires des véhicules et motos de prendre toutes les dispositions nécessaires visant la prévention contre leur destruction et leur vol.

5°. Pour ce qui est de la circulation des personnes et des biens, en vue d’éviter les accidents de la route :

Le Gouvernement demande aux automobilistes de respecter scrupuleusement le Code de la Circulation Routière ;
La conduite en état d’ébriété est strictement interdite. A cet effet, le Gouvernement informe le public que la Police de Roulage et de Sécurité Routière utilisera le dispositif « Alcootest » pour détecter les conducteurs des véhicules et motos ayant consommé des boissons alcoolisées. Tous ceux qui seront testés « positifs », c’est à dire ceux dont le degré d’alcool dépasse les normes légales verront leurs véhicules ou motos « mis à la chaîne », aux frais des contrevenants, et ils seront de surcroît sanctionnés. Par ailleurs, le Gouvernement invite les Chefs de ménage à faire preuve de responsabilité en évitant de regrouper les membres de leurs familles dans des véhicules conduits par des personnes ayant consommé de l’alcool ;
Les conducteurs de remorques, engins et poids lourds doivent se rappeler que la circulation au centre-ville de Bujumbura leur est interdite.
Les cyclistes et les motocyclistes doivent se rappeler qu’ils doivent scrupuleusement respecter les limites convenues en termes d’itinéraire dans la Ville de Bujumbura. Les contrevenants seront sanctionnés sans pitié. La Police Nationale du Burundi et les Associations des conducteurs et des propriétaires de taxis-motos du Burundi et celles des Taxi-vélos sont priées, chacune en ce qui la concerne, de tout mettre en œuvre pour que ces limites ne soient pas franchies. Par ailleurs, le Gouvernement tient à rappeler que la circulation des motos et des vélos est strictement interdite au-delà de 18 heures.
6°. Le Gouvernement du BURUNDI invite les usagers de la route à faciliter le travail des Corps de Défense et de Sécurité lors des opérations de contrôle et de fouille. Les forces de l’ordre doivent, quand à elles, accomplir cette opération avec abnégation, professionnalisme et respect des usagers.

7°. Le Gouvernement demande aux responsables des partis politiques et de la société civile de faire preuve de modération, en cette période où la fièvre pré-électorale se fait déjà sentir, afin de permettre à toute la population de célébrer les fêtes de fin d’année dans un climat d’apaisement.

8°. Le Gouvernement rappelle aux vendeurs ambulants des fruits et autres denrées en Mairie de Bujumbura qu’il est strictement interdit d’installer des points de vente sur les voies publiques. Il instruit encore une fois les Services de la Police Nationale du BURUNDI et ceux des Communes urbaines de tout mettre en œuvre, en étroite collaboration, pour faire cesser ce commerce sur toutes les rues de la Capitale. Le Gouvernement instruit ensuite le Maire de la Ville de Bujumbura de caser les commerçants ambulants qui le demandent dans les marchés reconnus des différentes communes de la Mairie.

9°. De même, il apparaît que certains éleveurs ont réinstallé leur bétail dans certains quartiers de la ville de BUJUMBURA. Le Gouvernement leur rappelle que le pratique de l’élevage est strictement interdite dans tous les quartiers de la Capitale, et les invite à retourner rapidement dans des endroits appropriés pour ce genre d’activités, faute de quoi des sanctions sévères leur seront infligées, et des mesures seront prises pour éloigner ce bétail de ces quartiers.

10°. Le Gouvernement demande à la magistrature d’assurer sans désemparer la bonne pratique de la « permanence pénale » dans toutes les Provinces et Régions Judiciaires du Pays, y compris pendant les week-ends et les jours fériés. Il y va de la bonne gouvernance en matière judiciaire en jugeant rapidement les cas de flagrance.

11°. Dans le but de contribuer à la sécurité de toutes les villes du pays et plus particulièrement la Ville de Bujumbura pendant la période des fêtes de fin d’année, la REGIDESO a pris les dispositions nécessaires pour qu’il n’y ait ni délestage quant à la distribution d’électricité ni interruption de fourniture d’eau potable dans les quartiers. En revanche, il est demandé à tous ceux qui vont organiser des rassemblements pendant les fêtes de prévoir des dispositifs d’éclairage à l’intérieur et à l’extérieur des parcelles, afin de faciliter la sécurité des lieux. Par ailleurs, le Gouvernement demande la collaboration de la population pour la sécurisation des installations électriques et d’eau, transformateurs, câbles électriques, installation pour l’éclairage public, robinets d’eau, ….

12°. Dans le cas où un problème d’ordre électrique surviendrait, la REGIDESO est prête à intervenir à tout moment. Il suffira de le signaler au N° de téléphone 78 150 017 ; 78 150 150 ; 78 150 015 ; 78 150 162 ; 78 150 057 ; 78 150 055 ; 78 150 316 et 78 150 317. De même, la Police Nationale du Burundi, en collaboration avec l’ONATEL, a disponibilisé des numéros téléphoniques « verts » qui peuvent être composés pour solliciter une intervention rapide. Il s’agit du N° 113 pour la Protection Civile (cas d’incendies par exemple), et du N° 118 pour l’intervention en cas de criminalité ou d’accident de la route.

13°. Il est demandé aux membres du Gouvernement, aux Gouverneurs de Provinces, aux Administrateurs Communaux, aux Cadres et Agents de l’Ordre à tous les niveaux, aux Responsables des Confessions Religieuses et aux Leaders de la Société Civile, chacun en ce qui le concerne, d’œuvrer pour le renforcement de la sécurité en cette période de fin d’année et surtout pour relayer et diffuser le contenu du présent Communiqué. Le Gouvernement invite également les partenaires cités ci-dessus à sensibiliser la population sur la vigilance qui doit être de mise pour prévenir d’éventuelles actions terroristes pendant les Fêtes de fin d’année.

Il est demandé en particulier à tout citoyen de signaler aux autorités administratives et policières toute présence suspecte sur les collines ou dans les quartiers de la Ville de BUJUMBURA.

14°. A l’Administration, il est recommandé d’activer les Comités Mixtes de sécurité dans toutes Communes et sur toutes les Collines du Pays.

15°. Enfin, le Gouvernement demande à l’Administration, aux membres des Corps de Défense et de Sécurité ainsi qu’aux Ministères en charge du Commerce et des Transports de lutter et sévir contre les spéculations tendant à augmenter les prix ou à créer des pénuries artificielles de certains produits pendant les Fêtes de fin d’année.

16°. Pour terminer, le Gouvernement de la République du Burundi présente ses Meilleurs Vœux de Noël et du Nouvel An 2015 aux Citoyens Burundais et à tous les habitants du Burundi.

Que l’année 2015 soit pour nous tous une Année de paix, de bonne santé, d’élections paisibles, de prospérité et de succès dans toutes nos entreprises.

Fait à Bujumbura, le 23 Décembre 2014.

POUR LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI,

Philippe NZOBONARIBA,

SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT

ET PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.