Ce vendredi 13 mars 2015, le Président de la République du Burundi, SE Pierre Nkurunziza, a reçu en audience la délégation du Conseil de Sécurité des Nations Unies, présidée par M. François Delattre (France) et co-présidée par M. Ismael Abraão Gaspar Martins (Angola) et Mme Samantha Jane Power (Etats-Unis).

Cette délégation qui est arrivée à Bujumbura ce matin a, avant de rencontrer le Chef de l’Etat, eu des entretiens avec différents acteurs socio-politiques dont des membres du Gouvernement, des Responsables des partis politiques, et des membres de la société civile.

Avec le Chef de l’Etat burundais, les membres de la délégation du Conseil de Sécurité ont abordé divers aspects de la vie nationale dans le contexte pré-électoral. Ils ont noté que le Burundi a franchi un pas considérable dans la consolidation de la paix et la cohésion sociale. Ils ont émis le souhait que les futures élections soient paisibles, transparentes et inclusives ; respectueuses de l’esprit et la lettre des Accords d’Arusha et de la Constitution. Ils ont appelé la classe politique burundaise à préserver la paix durant cette période électorale et à éviter toute démarche qui pourrait replonger le pays dans la violence.

Le Président de la République a, au cours des échanges, réaffirmé son engagement ferme à assurer un processus électoral apaisé, conforme aux principes démocratiques et aux lois en vigueur. Concernant les divergentes interprétations de la Constitution, le Chef de l’Etat a rassuré ses interlocuteurs que la République du Burundi est dotée d’instances habilitées à trancher en pareilles circonstances.

La délégation s’est déclarée satisfaite de sa mission au Burundi. Le Président de la République qui avait invité les partenaires du Burundi à accompagner le pays avant, pendant et après les élections, a saisi cette occasion pour remercier tous les Etats membres du Conseil de Sécurité pour le soutien indéfectible qu’ils ne cessent d’apporter, et qui vient compléter les efforts déjà consentis par l’Union Africaine et la Région à travers la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Fait à Bujumbura, le 13 mars 2015.
Willy NYAMITWE (sé)
Conseiller Principal