S’il s’agissait d’un pays africain, la CPI se serait déjà impliquée!
Communiqué de compassion pour soutenir les manifestants pacifiques?
Le gouvernement Gondouanais suit de très près les événements en France et:
 
–  Condamne l’usage disproportionné et violent de la force envers les manifestants pacifiques;
–  Demande aux forces armées proches du régime de Emmanuel Macron de cesser les violences envers les manifestants;

– Appelle le régime de Paris à la retenue et au respect des droits de l’homme.

Les ressortissants Gondouanais et de l’Union africaine sont invités à réduire leur déplacement et à rester en contact permanent avec les services spécialisés de leurs ambassades. Les éléments de la force PIGEON sont prêts à exfiltrer tous les ressortissants en cas d’extrême urgence.

Fait à Gondouacity le 1er décembre 2018
________________________________________
Des affrontements continus opposent les forces de l’ordre aux “gilets jaunes” réunis autour de l’Arc de triomphe, en haut des Champs-Elysées, samedi 1er décembre. Selon Edouard Philippe, près de 5 500 manifestants étaient rassemblés à la mi-journée. La préfecture de police dénombre 158 interpellations et 65 blessés, dont 11 membres des forces de l’ordre. Samedi 24 novembre, 130 personnes avaient été arrêtées sur toute la journée.
Vincent MatalonClément ParrotFrance Télévisions