Cibitoke : la population est encouragée à se regrouper en coopératives

Le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage Déo Guide Rurema en compagnie du Secrétaire Général du CNDD-FDD Evariste Ndayishimiye a effectué une descente lundi 20 mai 2019 à Rugombo dans la province de Cibitoke, pour expliquer aux agriculteurs regroupés dans des coopératives l’importance de ces dernières.

Dans son mot de bienvenue, le Gouverneur de la province de Cibitoke Joseph Iteriteka a indiqué que la population vaque quotidiennement aux travaux de développement et que la production est bonne.Toutes les cultures du pays poussent dans cette province grâce aux microclimats diversifiés que connait cette région,a-t-il précisé.

Il a remercié le Gouvernement du Burundi pour son programme d’aménager plus de 5000 hectares irrigables dans la province de Cibitoke .Et d’ajouter que les 5 rivières qui traversent cette province serviront dans l’irrigation des champs de cultures.

Le Secrétaire Général du CNDD-FDD Evariste Ndayishimiye a souligné que l’histoire des coopératives au Burundi ne date pas d’hier. Il a fait savoir que le prince Louis Rwagasore dans les années de l’indépendance et Ndadaye Melchior dans les années 1993 avaient prévu dans leurs programmes de mettre en place des coopératives, pour permettre à la population de se développer. Malheureusement ces programmes ont été inhibés par “les ennemies du développement”, a-t-il ajouté.

Il a demandé à la population en général et à celle de Cibitoke en particulier de mettre en place plusieurs associations (au moins une coopérative par colline) et d’associer tout le monde sans distinction d’appartenance politique.

Evariste Ndayishimiye a expliqué l’importance des coopératives comme l’accroissement de la production et des revenus des ménages, l’échange d’expérience, l’entraide mutuelle, le développement de la région et du pays.

Le Secrétaire Général du parti CNDD-FDD a indiqué que toutes les propriétés de l’Etat aux mains des privés seront restituées aux coopératives qui vont les exploiter pour l’intérêt de la population .Il a remercié le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage qui vient de signer une ordonnance interdisant l’octroie des propriétés de l’Etat aux individus.

Le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage Déo Guide Rurema a pour sa part fait savoir que les propriétés que le Gouvernement avait donné aux privés enrichissaient les acquéreurs qui n’avaient même pas investi, parce que selon Déo Guide Rurema , ils les faisaient louer à la population.

Pour le cas de Rugo Farm de Rugombo qui vient d’être donné aux coopératives, Déo Guide Rurema a demandé à ces dernières qu’à partir de la saison sèche qui approche, ces coopératives se positionnent en vue de se spécialiser dans telle ou telle culture.

Déo Guide Rurema a souhaité qu’au moins 10 hectares soient alloués à la culture de riz, 5 hectares à la culture de légumes et pendant la saison pluvieuse, il voudrait qu’on accorde à ces populations regroupées en coopératives une autre étendue pour la culture de manioc et de maïs.
Le ministère en charge de l’agriculture projette installer dans Rugo Farm une usine de décorticage du riz, une usine de transformation du maïs et un élevage moderne qui seront soutenus par les opérateurs économiques en vue d’accroître la rentabilité, a conclu Déo Guide Rurema.

Par NDARIBAZE Jean Marie