Cankuzo: la population demande la vulgarisation de la stratégie nationale de sécurité

Le Général Major Silas Ntigurirwa a animé vendredi 18 janvier 2019 un point de presse au chef-lieu de la province Cankuzo pour parler du contenu de la stratégie nationale de la sécurité et des défis qui sont à l’origine de l’insécurité.

Il a indiqué que cette campagne est une recommandation du Chef de l’Etat Pierre Nkurunziza selon laquelle, la paix et la sécurité est une affaire, non pas seulement de l’armée et de la police mais celle de tout burundais.

Le Général Silas Ntigurirwa se réjouit que depuis le début de la campagne menée à partir de Bujumbura jusqu’à Cankuzo, la population a répondu massivement et a posé des questions constructives. Cela prouve selon lui, que la population a compris que la sécurité est une affaire de tous, et cela prouve le sens du patriotique de la population burundaise.

Selon le Général Silas Ntigurirwa, la campagne a fait ressortir certains facteurs pouvant même conduire à la criminalité. C’est notamment la polygamie, les conflits fonciers et la consommation des boissons prohibées.
Il a recommandé à l’administration et aux forces de sécurité de trouver immédiatement des solutions à ces défis.

Comme certaines communes sensibilisées se trouvent à la frontière avec la Tanzanie, Silas Ntigurirwa a demandé à la population de rester vigilante parce que sur la frontière, il s’observe souvent des mouvements de fraude pouvant perturber la paix et la sécurité au Burundi.

La population conviée à ces réunions a demandé que le document de la stratégie nationale de sécurité soit disponible à tous les niveaux, du sommet à la base. Général Silas Ntigurirwa a fait savoir que le conseil connait pour le moment un problème financier.

Général Silas Ntigurirwa a promis de transmettre ces doléances au Président de la République en même temps Président du conseil national de la sécurité, afin de disponibiliser les moyens nécessaires pour traduire ce document en kirundi et le vulgariser à tous les échelons du sommet à la base.

 
Par NDARIBAZE Jean Marie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.