Le ministre burundais de l’Intérieur, Edouard Nduwimana, a déclaré mercredi à Bujumbura qu’il envisage de mener des consultations avec la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) afin de mettre en place un code de conduite des “Organisations de la Société Civile”(OSC) en période électorale au Burundi.

“Quand elles sollicitent leur agrément, toutes les OSC indiquent que leurs objectifs fondamentaux visent à appuyer le gouvernement. Mais quand on regarde de près le comportement de certaines d’elles sur terrain, une fois après avoir été autorisé à travailler, le constat amer est que certaines OSC agissent comme si leur mission première était de saboter les activités gouvernementales”, s’est plaint le ministre Nduwimana au moment où il s’apprêtait à clôturer une retraite sur la préparation des élections fiables organisées à l’intention des partis politiques et des OSC.

Il faut aux OSC un code de conduite en période électorale au Burundi tout comme c’est déjà le cas pour les partis politiques et les médias durant ces moments particuliers, a insisté le ministre Nduwimana.

Un tel code, a-t-il affirmé par ailleurs, serait une bonne balise pour éviter que certaines OSC se gardent de produire des rapports tendancieux et dénués d’objectivité au cours de l’observation électorale sur les bureaux de vote où elles ont été affectées.