Bujumbura, le 17 oct 2014 : Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza a réuni jeudi le 16 octobre, dans les locaux du Lycée de Kibimba en commune Giheta de la province Gitega (centre du Burundi), les responsables administratifs, ceux des corps de Défense, de Sécurité et de la Justice des différentes provinces pour analyser ensemble la situation sécuritaire qui règne à travers tout le pays.

Dans un point de presse fait par le porte-parole adjoint du président de la République du Burundi, M. Gervais Abayeho, il a indiqué que le constat dégagé est que la sécurité est généralement bonne. Néanmoins, les participants ont relevé des cas de tueries liées aux conflits fonciers et aux accusations de sorcellerie, et d’autres dont on ignore encore les véritables mobiles. Ils ont aussi signalé des cas de vol dans les ménages, des cas de consommation des stupéfiants et des boissons prohibées, des mouvements des gens irréguliers, des cas de commerce illicite et des bandes de malfaiteurs. Ils ont toutefois signalé que ces bandes ont été démantelées, tandis que leurs armes et munitions ont été saisies, a précisé M. Abayeho.

Les participants ont également déploré des dégâts humains et matériels causés par des intempéries climatiques telles que des pluies diluviennes ou torrentielles. Les cas les plus parlants sont notamment ceux de la province de Makamba qui a compté plus de 70 maisons détruites et de la province Kirundo qui a dénombré 63 maisons emportées.

Pour juguler des cas de criminalité, le président Nkurunziza a souligné que les comités mixtes de sécurité doivent être opérationnels. Il a aussi appelé les autorités administratives et les responsables des corps de sécurité, de défense et de justice à favoriser une bonne collaboration avec les membres de ces comités mixtes de sécurité. Il a aussi convié ces responsables à bannir des cas de commerce illicite pour augmenter les recettes dans le trésor public.

Pour réduire des cas des dégâts causés par les aléas climatiques, le président de la République a annoncé qu’une grande campagne de plantation d’arbres va commencer. Le chef de l’Etat a en outre signifié que les échéances électorales de 2015 doivent poursuivre leur cours normal. Avant de clore la réunion, il a attribué une note de 93,5 % à ces responsables régionaux et provinciaux. Cette note a connu une légère augmentation par rapport à celle de la précédente réunion de sécurité qui était de 93 %, a signalé le porte-parole adjoint à la présidence de la République.

Peu après cette réunion, le président Nkurunziza a procédé à l’inauguration du marché moderne de Bubu situé dans la zone Kabanga de la commune Giheta. La construction de ce marché a coûté 550.000.000 FBu. Il a poursuivi cette descente dans quelques communes du sud où il a inauguré, dans l’après-midi de jeudi, d’autres infrastructures de développement socio-économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.