Bujumbura, 26 janvier 2015 : L’ombudsman du Burundi, Mohamed Rukara, a reçu en audience ce lundi 26 janvier 2015 le ministre de l’Intérieur, M. Edouard Nduwimana pour un échange d’avis et considérations sur l’appel à l’ombudsman de tenter une médiation entre les groupes disloqués du parti UPRONA (Unité pour le progrès national), de l’AMOTABU (Association des motards du Burundi) et de la COMIBU (Communauté islamique du Burundi). M. Nduwimana a indiqué que son ministère a déjà donné ses orientations conformément aux recommandations issues des assemblées générales de l’AMOTABU et de la COMIBU. Toutefois, il a déclaré que le ministère ne trouve aucun inconvénient ou objection à ce que l’ombudsman puisse recevoir ces organisations et entamer une médiation et une conciliation pouvant les amener à se reconstruire. Ce qui rentre d’ailleurs, selon lui, dans le cadre de ses missions. Le ministre Nduwimana a en outre déclaré qu’il est disposé à mettre en application les recommandations qui lui seraient formulées par l’ombudsman conformément à la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.