Le ministre burundais de la Défense nationale et des Anciens Combattants, le général major Pontien Gaciyubwenge, a appelé mercredi les militaires à observer la neutralité politique et à désarmer les civils en cas de nécessité.

“Je vous ordonne de désarmer la population civile et de lui retirer tous les effets militaires. Je vous rappelle que vous en avez le plein droit et vous invite à faire comparaître devant la justice ceux qui seront attrapés en possession d’armes illégalement, d’effets militaires ou en train de les distribuer”, a indiqué le ministre au cours d’une causerie morale à l’intention des chefs des services centraux, des commandants des régions, des commandants des brigades et des commandants des bataillons.

Pour lui, ceux qui seraient en train de distribuer les armes pourraient être considérés comme des gens opposés au programme national de désarmement et qui chercheraient à combattre le gouvernement.

Le général Gaciyubwenge les a aussi invités à être neutres politiquement lors des élections générales prochaines, leur rappelant que les contrevenants seront punis conformément aux lois militaires.

La Burundi tiendra le premier tour de l’élection présidentielle le 26 juin prochain et le deuxième tour le 27 juillet en cas de besoin.

Avant l’élection présidentielle, ce sera les élections législatives et l’élection des conseils communaux qui auront lieu le 26 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.