Le ministère burundais de la Justice a confirmé mardi les rumeurs faisant état d’évasion la nuit de ce dimanche dernier de l’ancien président du parti au pouvoir CNDD FDD (Conseil National pour la Défense de la Démocratie, Force de Défense de la Démocratie), Hussein Radjabu.

Lors d’un point de presse, le porte-parole adjoint du ministère de la Justice et Garde des Sceaux, Elianson Bigirimana, a indiqué que Hussein Radjabu s’est évadé ensemble avec d’autres détenus, entre autres, Ribakare Baudouin alias Ndindi et Ndikumana Rémy qui assurait sa sécurité ainsi que Irankunda Cyriaque qui préparait ses repas, avec trois policiers.

“Il est évident que pour pouvoir s’évader, ce groupe a bénéficié de la complicité de ces trois policiers jusqu’à maintenant introuvables avec leurs armes et la radio Motorola qu’ils utilisaient”, a déclaré E. Bigirimana.

Il s’est alors insurgé contre “toutes les allégations qualifiant cet événement d’enlèvement alors qu’il s’agit visiblement d’une évasion organisée”.

Il a fait savoir que les enquêtes sur cette évasion sont en cours pour connaître les cerveaux de cette dernière et rattraper les évadés.

Hussein Radjabu était incarcéré à la prison centrale de Mpimba depuis 2007 où il purgeait depuis cette époque une peine de 13 ans pour complot contre la sûreté de l’Etat.