A Bujumbura, ce lundi 10 novembre 2014, le Conseil National de Sécurité – CNS – a condamné la diffusion de fausses informations non vérifiées par certains médias privés burundais, appartenant aux enfants de l’élite de l’ancienne dictature des Bahima burundais ( Micombero, Bagaza, et Buyoya ), qui a régné pendant près de 40 ans causant le fameux génocide-regicide ( http://www.burundi-agnews.org/genocide.htm ).
Ces rumeurs, propagées par ces média ( notamment la RPA, ISANGANIRO, IWACU-BURUNDI.ORG, TELERENAISANCE, et BONESHA) sont de nature à confiner la population burundaise dans la peur et le doute, jouant sur une gestion dangereuse des frustrations .
Le CNS burundais a condamné cette technique de manipulations médiatiques qui dans la région vers les années 1994 avaient amplifié le Génocide au Rwanda.
DAM, NY, AGNEWS, le mercredi 12 novembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.