Le Bureau burundais de normalisation et contrôle de qualité (BBN), administrée par le ministère ayant charge le commerce, a recommandé lundi de suspendre la consommation de la boisson “Kargasok”, nouvellement commercialisée au Burundi sans être certifiée par le BBN. 

Selon le directeur du BBN, Damien Nakobedetse, ce produit est considérée comme “jus” ou “thé”, il contient probablement de l’alcool. “La consommation de Kargasok, vendu à un prix dérisoire, devient inquiétante dans la mesure où le BBN ne l’a pas certifié”, a-t-il affirmé à Xinhua. 

Le BBN certifie seulement les produits issus des entreprises qui sont légalement enregistrées. M . Nikobedetse a annoncé que le BBN reste ouvert pour procéder à l’évaluation de la conformité de cette boisson en vue de s’ assurer qu’elle peut être consommée sans danger. La commercialisation de Kargasok est formellement interdite au Rwanda.