Burundi : la BAD finance un projet hydroélectrique à hauteur de 22 millions USD
(Xinhua 01/08/14)

BUJUMBURA (Xinhua) — La Banque africaine de développement (BAD) va débloquer 22 millions de dollars pour soutenir la mise en oeuvre du projet des centrales hydroélectriques sur les rivières Jiji et Mulembwe, dans le sud du Burundi.

Un accord en la matière a été signé jeudi par le ministre burundais des Finances, Tabu Abdallah Manirakiza, et le représentant de la BAD, Ba Abou.

Le ministre burundais a fait savoir que ce projet serait cofinancé par la BAD, la Banque Mondiale, la Banque Européenne d’ Investissement (BEI), l’Union Européenne (UE), la Régie des Eaux et d’Electricité (REGIDESO) et le gouvernement burundais.

Il a souligné que ce projet viserait à contribuer à résoudre à moyen et long terme le problème de déficit énergétique au Burundi, problème qui a poussé les autorités burundaises à instaurer un système de délestage électrique depuis quelques temps dans les centres urbains du pays.

Selon M. Manirakiza, le gouvernement et la Régie de Production et de Transport de l’Eau et de l’Electricité (REGIDESO), agence d’ exécution du projet, sont en train de finaliser les études d’avant- projet détaillées des aménagements, de la ligne de transport et des postes ainsi que la production des dossiers d’appels d’offre yrelatifs.

A côté de cela, des consultants (firmes et individuels) sont en train d’être recrutés en vue d’appuyer la REGIDESO à mieux préparer et conduire ce projet de construction des aménagements hydroélectriques sur la rivière Jiji, affluent de la Mulembwe, situées dans la province de Bururi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.