A Bujumbura, ce jeudi 4 septembre 2014, l’Organisation de la Société Civile Appuyée et Renforcée, dit OSCAR, a organisé une exposition de 2 jours afin de montrer ce que font les nombreux acteurs non étatiques du Burundi dont la plupart ne sont pas médiatisés.
Il s’agit d’une première édition dont le thème est : « La société civile : un acteur incontournable dans la promotion de la bonne gouvernance et du développement durable». La délégation de l’Union européenne au Burundi félicite cette initiative : « Nous croyons en effet que la société civile a un rôle éminent à jouer dans le développement« .
Le ministère de l’intérieur burundais a déploré que l’image que l’on se fait de la société civile au Burundi, est celle de ces associations ( Forsc, Focode, Parcem, Olucome,Iteka, OAG, etc. ) qui passent sans cesse à la télévision et dans les radios, ne faisant que de la politique et du verbiage. Lorsque l’on voit cette exposition OSCAR ( première édition) on constate que la vraie société civile burundaise, celle qui travaille est ailleurs: « Le ministère de l’Intérieur saisit donc cette opportunité pour rappeler qu’il n’hésitera pas à prendre des mesures qui s’imposent.». Pourtant c’est celle qui développe le pays et qui est dans l’ombre, qui devrait être plus médiatisée…
Cette 1ère exposition OSCAR avait pour ambition de contribuer à la promotion des activités des acteurs non étatiques. OSCAR est un projet financé par le 10ème FED(Fond Européen de Développement). [ http://www.oscar.bi ] DAM, NY, AGNEWS, le 6 septembre 2014