A Bujumbura, ce jeudi 2 octobre 2014, M. Léonce Ngendakumana, président de l’ADC Ikibiri ( une organisation non légale au Burundi ) et du Sahwanya Frodebu, a été condamné à 1 an de prison ferme et d’une amende d’ 1 Millions BIF ( soit environ 650 USD ), dans le procès qui l’opposait à la radio Rema FM et au Cndd-Fdd. M. Léonce Ngendakumana a été condamné pour «imputations dommageables, dénonciations calomnieuses et aversion ethnique ».
Il faut se souvenir qu’en février 2014 M. Léonce Ngendakumana avait été insultant à l’égard de Rema FM et du Cndd-Fdd qu’il avait traité ( insulté ) de génocidaire dans une lettre envoyée au Secrétaire Général des Nations Unies. Ce dernier disait tirer la sonnette d’alarme sur « les risques de voir le Burundi retomber dans les violences politiques et même le génocide. ». Il comparait la Rema Fm à la RTLM rwandaise lors du génocide rwandais de 1994, et les jeunes militant du CNDD-FDD Imbonerakure aux fameux -Interahamwe- …
Lors de sa première comparution le jeudi 17 avril 2014, la justice burundais avait demandé à M. Léonce Ngendakumana d’apporter les preuves de ce que la lettre de l’ADC Ikibiri avancé dans cette correspondance adressée à M. Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations Unies.
Ne pouvant apporter des preuves confirmant son écrit, les avocats de M. Léonce Ngendakumana avait plaidé pour le paiement d’une amende de 10 Millions BIF (environ 6500 USD ). Mais, finalement, le juge suggéra le paiement d’une amende de 100.000 BIF ( environ 65 USD ) et une peine de 5 ans de prison. Ce jeudi le verdict est tombé !
A 8 mois des élections de 2015, cette condamnation fait l’affaire du camps Minani et Ndayizeye, tous du FRODEBU…
DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 2 octobre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.