Le chemin reste encore long dans la mise en oeuvre des engagements de Genève et de Bujumbura sur le CSLP II (Source : APB)

BUJUMBURA, 11 déc 2014 : Le chemin reste encore long dans la mise en oeuvre des engagements de Genève en 2012 et de Bujumbura en 2013 sur le 2ème Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté (CSLP II), a reconnu jeudi à Bujumbura M. Pierre Nkurunziza, président de la république.

Le président Nkurunziza, qui procédait à l’ouverture des travaux d’une table ronde pour évaluer le pas franchi dans la mise en oeuvre des engagements mutuels pris lors de la conférence de Genève tenue en 2012 et des conférences sectorielles organisées à Bujumbura en 2013, a précisé cependant que des progrès ont été réalisés depuis cette époque.

Le CSLP II, a fait remarquer le chef de l’Etat, a sciemment été orienté sur quatre axes stratégiques. Il a cité le renforcement de l’Etat de droit et la consolidation de la bonne gouvernance, la transformation de l’économie burundaise pour une croissance soutenue et créatrice d’emplois, l’amélioration de l’accessibilité et de la qualité des services de base et le renforcement de la solidarité nationale ainsi que la gestion de l’espace et de l’environnement pour un développement durable.

Il a souligné que dans la conception du CSLP II, le gouvernement burundais a mis au premier plan la recherche d’une croissance redistributive en faveur des plus pauvres, en dynamisant les pôles de croissance afin de réduire de façon soutenue le niveau de pauvreté.

Le CSLP II, a-t-il souligné, qui est en sa 2ème année de mise en oeuvre en tant qu’instrument d’opérationnalisation de la Vision Burundi 2025 sur le moyen terme, est le résultat d’une démarche participative et inclusive, associant les communautés à la base, les acteurs socio-économiques, les représentants du peuple, l’administration à tous les échelons et les partenaires au développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.