A Bujumbura, mardi 11 novembre 2014, le Fonds monétaire internationale (FMI) organisait une conférence-débat sur les perspectives économiques en Afrique sub-saharienne, notamment au Burundi.
M. Prosper Youm, représentant-résident du FMI, et M.Mathias Sinamenye, consultant indépendant( ayant travaillé pour la Banque Mondiale) [ ancien second vice-président du Burundi sous la Dictature militaire -Buyoya- entre 1998 et 2001 ] ont évoqué, ensemble, la croissance économique forte et soutenue en Afrique qui passera de 5% en cette année 2014 à 5,75 en 2015. Cette croissance est surtout tirée par les investissements en infrastructures, les services et une bonne production agricole. Les perspectives économiques du Burundi sont – un taux de croissance en lente évolution, – une inflation tendant vers une stabilisation à 5% , et des déficits budgétaires et de paiements. Toutefois le Burundi connaît des progrès économiques. Depuis 2010, le Burundi investit dans le domaine des infrastructures dont le secteur de l’énergie. Le pays a de nombreux projets de chemin de fer. Des progrès ont été réalisés dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement. Des progrès sont réalisés dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC). Les TIC sont peu à peu utilisées dans l’économie et l’administration burundaise.
DAM, NY, AGNEWS, le dimanche 16 novembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.