A Bujumbura, ce mardi 16 décembre 2014, M. Edouard Nduwimana, ministre de l’intérieur du Burundi, a appelé les responsables politiques qui ont créer ces dernières semaines des coalitions politiques, c’est à dire de nouveaux partis politiques, d’ en informer l’administration, avant un délais ne dépassant pas deux semaines.
Au Burundi, c’est le Ministère de l’Intérieur qui gèrent les associations et les organisations. Une organisation burundaise sans un enregistrement administratif préalable au Ministère de l’Intérieur n’existe pas légalement. Elle ne peut donc pas agir sur le territoire nationale.
Le Ministre a rappelé la loi sur les partis politiques au Burundi, tout en demeurant flexible, ainsi les formations politiques qui ont déjà formé leurs coalitions doivent au plus vite se mettre en ordre administrative. A quelques mois des futurs élections démocratiques de 2015, le respect de l’Etat de Droit est devenu un exercice très difficile pour certains acteurs politiques …

DAM, NY, AGNEWS, le jeudi 18 décembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.