Le gouvernement burundais s’est opposé vendredi à l’initiative du secrétaire exécutif de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) de délocaliser son siège de Bujumbura à Lusaka en Zambie pour raison de sécurité.

Selon un communiqué de presse publié par le ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, “le Secrétaire Exécutif de la CIRGL, Mr. Ntumba Luaba, a demandé aux instances habilitées de la CIRGL de l’autoriser, lui et avec ceux des membres du personnel qui le désirent, à aller s’installer à Lusaka en Zambie sous prétexte que lui et son personnel ne se sentent plus en sécurité au Burundi”.

Dans le communiqué, il lui est reproché d’avoir été rarement à son poste d’attache depuis sa nomination à la tête de cette organisation le 15 décembre 2011.

Le ministère burundais critique Ntumba Luaba d’avoir pris cette décision unilatérale en invoquant la situation sécuritaire qui ne lui serait pas favorable aujourd’hui, pour “développer des subterfuges pour tenter de justifier l’injustifiable de ses longues et permanentes absences dans le pays depuis sa nomination”.

Le ministère a rassuré que le gouvernement poursuit inlassablement ses efforts à asseoir la paix et la sécurité dans le pays.

Source: Agence de presse Xinhua