Bujumbura, 18 nov 2014 : Le premier vice-président de la République du Burundi, M. Prosper Bazombanza a reçu en audience à son cabinet lundi, l’ancien ambassadeur d’Algérie aux Nations Unies, M. Idriss Jarzairy, accompagné de l’ambassadeur de France au Burundi, M. Guerrit Van Rossum.

L’ambassadeur Jarzairy a indiqué à la presse à sa sortie de l’audience qu’il s’est entretenu avec le premier vice-président burundais sur la conférence qu’il va animer ce mardi à l’Institut français du Burundi (IFB), sur la demande du ministre burundais en charge de la Bonne gouvernance et de l’ambassade de France au Burundi.

« L’objet de la conférence est de faire part à la population burundaise de l’expérience de l’Algérie en matière de sortie de crise », a-t-il expliqué, précisant que l’Algérie a connu une période de sortie de crise au cours des années 2000 qui a nécessité d’énormes sacrifices de la part des forces de la nation. « Nous avons eu une politique de sortie de crise qui a eu la qualité de ramener la paix et la réconciliation », a-t-il encore précisé.

Selon le premier vice-président burundais Prosper Bazombanza, cette conférence sera une occasion pour les Burundais d’apprendre comment les Algériens ont fait pour sortir de la crise et de pouvoir en tirer une inspiration. Pour lui, il n’y a pas de solution toute faite pour tous les pays, chaque pays trouve sa solution en fonction de ses moyens et de ses spécificités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.