Le ministre burundais de l’Intérieur Edouard Nduwimana a procédé mercredi à Bujumbura à l’agrément d’une coalition des partis politiques d’opposition burundaise dénommée “Alliance des Démocrates pour le Changement” (ADC).

Selon l’ordonnance d’agrément de l’ADC, celle-ci comprend à ce jour quatre formations politiques: le Front pour la Démocratie au Burundi (FRODEBU), le Conseil National pour la Défense de la Démocratie (CNDD), le Forum pour l’Equité, le Développement et la Démocratie (FEDS) et Société Non Violente (SONOVI).

Réagissant à cet agrément, le président en exercice de l’ADC, Léonce Ngendakumana, a déploré que cette coalition ait été obtenue sa personnalité juridique très tardivement, soit quatre ans après sa création.

M. Ngendakumana a ajouté que trois autres formations politiques d’opposition, à savoir le Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie (MSD), le Parti pour le Redressement National (PARENA) et l’Union pour la Paix et le Développement (UPD), pourraient rejoindre officiellement l’ADC après avoir réuni les documents exigés par le ministère de l’Intérieur pour pouvoir être autorisé à adhérer à cette coalition de l’opposition qui vient d’être reconnue à trois mois de la tenue des premières élections burundaises de 2015.

Le calendrier électoral sorti par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en juillet dernier, prévoit que les premières élections de 2015, à savoir le scrutin groupé des communales et des législatives, prévu le 26 mai 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.