« Bujumbura 2045 » : un développement durable pour une capitale tournée vers l’avenir. 10 juil. 2014

Ce jeudi, un document de projet et un accord de coopération entre les gouvernements du Burundi et de Singapour avec l’appui du PNUD ont été signés officiellement, pour un montant de près de 2,5 millions de dollars. Cette coopération Sud–Sud porte sur la réalisation d’un plan directeur innovant destiné à guider le développement de la capitale du Burundi et ses environs d’ici à 2045.

La ville de Bujumbura en tant que capitale urbaine, politique, sociale et économique du Burundi détient un réel potentiel de développement. Cependant, son futur développement urbanistique présente de réels défis : aujourd’hui bien que seulement 1 Burundais sur 10 soit citadin, la ville de Bujumbura abrite à elle seule près des 3/4 de la population urbaine du pays.

En 1962, la capitale comptait environ 60 000 habitants. En 2014, les estimations parlent de 800 000 habitants. Cette population se regroupe surtout dans les quartiers périphériques où la densité atteint parfois plus de 2000 habitants au km². Il est projeté́, selon la Banque africaine de développement (BAD), qu’à l’horizon 2030 la population urbaine du Burundi atteindra 2,63 millions d’individus, ce qui représenterait 19% de la population totale.

Cette urbanisation rapide et continue, notamment de la ville de Bujumbura, entraîne une dégradation de la qualité de vie des citoyens et de l’environnement. Au delà de la croissance démographique, le développement de Bujumbura fait face à d’autres défis tels que : l’absence d’outils de planification et de gestion urbaine ; une législation lacunaire ; la faiblesse des revenus des ménages face au coût du logement ; la carence en énergie électrique ; l’exode rural des jeunes.

un document de projet et un accord de coopération entre les gouvernements du Burundi et de Singapour avec l’appui du PNUD ont été signés officiellement, pour un montant de près de 2,5 millions de dollars.

L’enjeu actuel est donc de pouvoir gérer le développement de la capitale et de garantir un meilleur cadre de vie et de travail pour ses habitants. Dans cette perspective, le PNUD s’est déjà engagé à apporter son appui pour l’optimisation de la planification urbaine de Bujumbura, dans l’objectif de créer une occupation concertée, rationnelle et harmonieuse de l’espace qui prenne en compte tout à la fois les impératifs économiques, sociaux et environnementaux.

Dans le cadre du projet et de l’accord signés ce 10 juillet, dans le cadre du Plan d’action de programme de pays du Burundi (PAPP), le PNUD soutiendra donc l’organisation générale de la planification stratégique et physique dans la préparation de la vision de développement et du Plan directeur pour la capitale. Les principaux partenaires gouvernementaux pour la mise en œuvre de ce projet sont le ministère de l’Environnement, de l’Eau, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanise, et la Mairie de Bujumbura. Dans ce contexte, les priorités principales suivantes seront soutenues : développer la vision et le Plan directeur pour la ville de Bujumbura (VdB) et renforcer les capacités des acteurs locaux de la VdB dans la planification participative et stratégique, la gestion et la mise en œuvre.

Afin d’atteindre les objectifs proposés, le projet adoptera une approche participative au moyen d’une stratégie de communication effective dans la préparation de ces plans. Cette approche assurera l’implication des parties prenantes clés de la VdB ainsi que de la province de Bujumbura rural.

Le Projet sera mis en œuvre selon le Plan stratégique de coopération Sud-Sud du PNUD, par lequel le soutien de Singapour combinera les provisions d’une large gamme de savoirs techniques basés sur une expérience aux niveaux à la fois nationaux et provinciaux. Le cœur de ce mécanisme de coopération Sud-Sud avec Singapour sera l’assistance technique, les services de consultants et le partage des bonnes pratiques de la Singapore Cooperation Enterprise (SCE). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.