Banque d’investissement des jeunes: les actionnaires signent l’acte constitutif

Le 2ème Vice-président de la République Joseph Butore a procédé jeudi 03 octobre 2019 à Gitega, au lancement de l’assemblée constituante des actionnaires de la Banque d’investissement des jeunes. Prenaient également part à ces cérémonies le Ministre des Finances Domitien Ndihokubwayo et le Ministre en charge de la jeunesse Evelyne Butoyi. Tous les intervenants ont convergé sur la plus value de cette banque qui va notamment contribuer à réduire le taux chômage chez les jeunes.

Selon le Ministre Domitien Ndihokubwayo, le secteur bancaire burundais connait des avancées significatives mais les investissements dans ce secteur clé de l’économie du pays restent souhaitables.

Quant au Ministre en charge de la jeunesse Evelyne Butoyi, elle a indiqué que les jeunes burundais attendaient impatiemment la concrétisation de ce projet de mise en place de la banque des jeunes. Elle a fait savoir que certains jeunes se sont déjà organisés pour élaborer des projets de développement en vue de lutter contre le chômage.

Prenant la parole, le 2ème Vice-président de la République Joseph Butore a indiqué que cette banque va faciliter le financement de certains projets de développement des jeunes. Cette institution bancaire va permettre aussi une extériorisation et une mise en valeur de nombreux talents de la jeunesse burundaise, a-t-il ajouté.

Joseph Butore a fait savoir que la vision du Gouvernement burundais est que cette banque puisse non seulement contribuer à réduire le chômage mais aussi jouer un rôle de rassembleur de tous les jeunes burundais dans leurs diversités. Le but étant que cette banque puisse accorder les mêmes chances à tous, surtout que toutes les communes en sont actionnaires dès le 1er jour, a conclu le 1er Vice-président de la République.

Les actionnaires composés par toutes les communes représentées par leurs administrateurs, ont signé l’acte constitutif de cette banque, approuvant ainsi leurs actions. Chaque commune va débloquer 70 millions de francs burundais, une somme qui provient des 570 millions que le Gouvernement accorde aux communes.

Par NDAYISENGA Espérance