Pour: 23; contre: 14; abstention: 9

Tous les néocoloniaux et leurs suppôts attendaient avec impatience une résolution qui devait préparer la somalisation du Burundi à l’instar de la Libye et de l’Irak ou alors infliger un désastre humanitaire comme on l’observe en Syrie. Rien de tout cela n’est prêt à arriver car les Africains ont compris le piège que les prédateurs avaient tendu pour aboutir à leur objectif dont la déstabilisation de toute la sous région est l’ultime but. Il faut rester vigilant car ils ont encore plus d’un tour dans leur sac.
img-20170928-wa0016.jpg
La version de la résolution présentée par le groupe Afrique a surpris le bloc occidental d’où sa déception exprimée après le vote.

Ruvyogo Michel


Isolé, avaient-ils dit?

A Génève, le groupe Africa-ain vient de faire front et fracasser violemment la démarche européenne et Etats-unienne d’asservir le #Burundi. Ce qui prouve encore une fois que diplomatiquement, le pouvoir de Bujumbura n’est pas du tout isolé et qu’il a des amis sur qui il peut compter. L’Afrique en premier.

L’Union Européenne et ses guignols croyaient dur comme le fer que l’épée de la CPI et leurs incroyables mercenaires d’enquêteurs allaient faire la peau aux autorités de Bujumbura. La résolution dont ils proposaient l’adoption au HRC36 les en convainquaient.
C’était avant que l’Afrique ne se révèle comme un seul homme pour barrer la route aux impérialistes et leurs marionnettes basés à l’étranger. La résolution du groupe africain vient d’être adoptée. Elle remet le processus de monitoring des droits humains dans les mains du gouvernement, rejette à demi-mot le concept occidental de “violations massives des droits de l’homme par le gouvernement” et recommande aux 3 experts qui auront la collaboration du pouvoir de Bujumbura de transmettre les informations récoltés sur terrain aux autorités judiciaires nationales afin d’établir la vérité et punir les coupables. A bas le néo-colonialisme, une vague du panafricanisme a envahi le continent!

L’UE et les USA sont fâchés et frustrés. Ils se lamentent. Les #Sindumuja sont déroutés et dézingués. Ils Pleurnichent.
Quand l’Afrique parle d’une même et seule voix, elle gagne. Que c’est beau de voir tous les pays africains moins le Rwanda réunis et mobilisés derrière le Burundi et son Président! La bataille diplomatique et médiatique menée par le Burundi a payé. Cela est une victoire. Une grande victoire.
Et c’est jubilatoire et…..jouissif… toutes ces lamentations pathétiques et ridicules de l’Union Européenne.

Allez, c’est Jeudredi, une fraîche royale ne ferait pas de mal!
Bon week-end!
UnShakableBurundi