AUDIENCE ACCORDÉE À UNE DÉLÉGATION DE L’UNION EUROPÉENNE POUR LES CENTRES D’EXCELLENCE
Le vendredi 25 avril 2014, le Secrétaire Permanent du Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, l’ambassadeur Albert SHINGIRO, a reçu en audience Mademoiselle Alma Pintol, coordinatrice régionale-Afrique de l’Est et Afrique centrale Gouvernance de la sécurité et questions NRBC et Monsieur Harro Wittermans, coordinateur Régional-Afrique du Nord Gouvernance de la sécurité et atténuation des risques NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique).

Le Secrétaire Permanent, après leur avoir souhaité la bienvenue, a confié que le Burundi attache une grande importance aux centres d’excellence NRBC et c’est d’ailleurs pour cela que le Burundi y a adhéré. Il a précisé qu’un point focal, en la personne de Joseph Karonkano, a été désigné pour suivre avec efficacité toutes les activités qui sont y liées. Aussi la formalisation de la mise en place de l’équipe nationale chargée de la prévention et de la gestion des risques nucléaires a-t-elle été effectuée.

L’ambassadeur Albert SHINGIRO a salué le mode de travail du Centre qui a huit points régionaux, ce qui permet de couvrir tous les coins du monde. Il a également apprécié cette décentralisation qui est même bénéfique au Burundi. De plus, il a émis le souhait de voir les requêtes de soutien au Burundi être analysées méticuleusement et favorablement.

La délégation a, à son tour, remercié pour l’accueil et a exprimé sa grande satisfaction pour le bon déroulement de l’atelier qu’ils venaient d’animer avec l’équipe nationale le jour d’avant. Ils ont été reconnaissants des facilités accordées pour cette rencontre et le travail abattu par le point focal. Et de déclarer que l’objectif de leur visite au Burundi était de faire l’état des lieux de ce qui a déjà été fait en matière de prévention de risques nucléaires. Ils ont assuré de leur disponibilité à collaborer avec le point focal et à être attentifs aux difficultés ou lacunes pour les corriger. Ils ont par ailleurs suggéré que le Ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationales et les différents Ministères sectoriels se concertent régulièrement avec le point focal et l’équipe nationale, pour un meilleur suivi.

Il faut noter que l’initiative des centres d’excellence est mise en œuvre et financée par la commission européenne avec le soutien de l’Institut interrégional de recherche des Nations Unies sur la criminalité et la Justice (UNICRI). Le service européen pour l’action extérieure est également très impliqué dans le suivi de l’initiative. Elle se déploie avec le soutien technique des organisations régionales et internationales compétentes, les Etats membres de l’Union et d’autres parties prenantes, grâce à une coopération cohérente au niveau national, régional et international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.