300 villages Burundais vont avoir accès à la télévision satellitaire grâce a l’appui de la Chine

Le ministre burundais de la Communication et des Médias, Frédéric Nahimana, et l’ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin, ont participé vendredi à la cérémonie de remise et de réception du projet “Accès à la télévision par satellite dans 10 000 villages africains dont 300 au Burundi”.

“Aujourd’hui, en cette journée du 1er mars 2019, c’est avec un honneur et un réel plaisir que je me tiens ici devant vous pour annoncer la réception et la clôture dudit projet”, a déclaré dans son discours de circonstance le ministre Nahimana.

En 2015 lors du Forum sur la Coopération Sino-Africaine(FCSA) au sommet de Johannesburg (Afrique du Sud), la Chine et les pays participants africains ont annoncé conjointement un plan d’Action de dix programmes de coopération entre la Chine et l’Afrique pour les 3 années à venir, afin de promouvoir l’établissement d’une relation de partenariat stratégique globale sino-africaine.

Dans la section de coopération culturelle et échanges humains du plan d’Action, a été lancé un projet d’accès à la télévision numérique pour 10 000 villages africains.

Pour le Burundi, les cérémonies de mise en service de la télévision satellitaire ont été organisées le 23 octobre 2018 dans la zone de Gatumba directement frontalière avec la province du Nord-Kivu à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Selon le ministre Nahimana, ledit projet consistait à choisir 300 villages au Burundi, fournir 300 kits de téléviseurs numérique solaire et 600 systèmes de télévision projecteur et 6 000 kits de terminaux de réception dans l’ultime but d’en vulgariser dans tous les coins du pays.

“Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour exprimer au nom du Gouvernement du Burundi et en mon nom propre nos remerciements les plus sincères au Gouvernement de la République Populaire de Chine”, a déclaré le ministre Nahimana.

Le gouvernement burundais, a-t-il ajouté, rend hommage au gouvernement chinois pour les “appuis multiformes” qu’il ne cesse d’apporter à la Nation burundaise.

Le Burundi, a-t-il poursuivi, remercie également la société chinoise Star Times et tout le personnel pour tous leurs efforts qui ont permis une “excellente” mise en œuvre du projet.

De son côté, l’ambassadeur de Chine au Burundi a remercié les autorités compétentes burundaises pour leur “collaboration efficace” dans la réalisation du projet.

M. Li a souligné que ce projet contribuerait à l’élargissement des champs de coopération entre le Burundi et la Chine. “En effet, la Chine est présente dans presque tous les chantiers du pays”, a-t-il poursuivi.

Il a également indiqué que ce projet représente “une belle illustration de la nouvelle approche diplomatique chinoise” vis-à-vis de l’Afrique et du Burundi.

Il s’est dit heureux de constater que ce projet est une importante contribution pour faire bénéficier aux populations burundaises des zones rurales, des “dividendes” de la coopération sino-burundaise.

M. Li a annoncé que la Chine est ouverte à toutes les initiatives susceptibles de porter “à un niveau plus élevé” la coopération sino-burundaise. 

 

Xinhua