COVID-19 : Le Burundi a protégé 37 binationaux d’un vol vers la Belgique

Urgent: Un belgo-burundais vient de succomber au coronavirus dans la région de la province de Liège!

BUJUMBURA, 4/04/2020 – Un vol de l’armée Belge est arrivé à l’aéroport de Bujumbura. Il avait pour objectif de rapatrier 112 personnes vers la Belgique.

Au Burundi, les média internationaux ( RFI, AFP, TV5-Monde, BBC, VOA, FRANCE 24, Jeune Afrique etc.) parlent de la Belgique comme un lieu frappé fortement par la pandémie COVID-19. Et des gens y meurent comme en ITALIE ! Les citoyens sont voués au confinement … Bref ils n’y vivent plus libres à cause de la maladie COVID-19.  Ainsi, la population burundaise qui a de la famille en Belgique a peur pour les siens en Belgique !
Tout au contraire au Burundi, le COVID-19 ne vient que d’apparaître ! Mardi 31 mars 2020, 2 citoyens burundais, un peu désordonnés car s’étant aventurés au RWANDA, pays frappé par le COVID-19, ont été révélés POSITIFS au test PCR. Ce test PCR permet de détecter la présence de l’ARN du coronavirus SARS-Cov2. Ces 2 individus avaient subi 2 prélèvements au nez et au pharynx. Tous positifs. Heureusement, à l’heure actuelle, leurs vies ne sont pas en danger. Ils se remettent peu à peu. Grâce à leur révélation, l’état a pu retrouvé toutes les personnes qui avaient été en contact avec eux. 1 seule s’est révélée POSITIVE.

D’où c’est dans cette période de pandémie COVID-19 que l’avion militaire Belge arrive au Burundi ….  Des dispositions particulières devaient être prises, avec cet avion militaire Belge. On sait qu’une grande part de contaminations COVID-19 se réalise dans les aéroports. Par précaution, depuis quelques semaines plus aucun avion n’atterrit à BUJUMBURA venant de l’EUROPE. Une coordination dans ce sens devait être mise en place par les services de sécurité burundaise et les militaires Belges présents dans l’avion.
Pour rappel, les statistiques de la pandémie COVID-19 en Belgique sont de 19.691 cas positifs, 1.447 décès, sur une population de 11.400000 habitants.
Le Burundi, selon l’OMS, est à 3 cas positifs, 0 décès, sur une population de 10.860000 d’habitants.
Ainsi les services de sécurité burundais devaient prendre toutes les précautions d’usage nécessaires pour que les militaires Belges qui atterrissent n’apportent pas avec eux le COVID-19 au Burundi. Ce n’était pas facile !

Une fois atterri, la suite s’est bien déroulée. Mais les autorités douanières burundaises ont été surprises de voir 37 personnes – des Binationaux ( de nationalité Burundaise et Belge ) – vouloir prendre cet avion militaire Belge. Alors que, au niveau du Droit International, à leur arrivée au Burundi, elles s’étaient mises sous protection de l’Etat du Burundi. En effet, elles étaient rentrées au Burundi avec une identité burundaise ( passeport / carte burundais ).
Dans ce cas précis, il était dés lors difficile, pour l’état du Burundi, de les laisser partir en tant que Burundais (  bien que  “Belge” aussi). Depuis l’apparition de la pandémie du coronavirus les autorités burundaises ont pris la mesure d’interdire aux citoyens burundais de voyager à l’extérieur des frontières du Burundi sans motif valable.

Voici ce qu’a dit à la RTBF ( Radio publique Belge ) M. Philippe Goffin, Ministre belge des Affaires étrangères, sur cet incident : “A la base il avait été prévu un vol vers Bujumbura qui passe également au Rwanda. La liste des passagers avait été communiquée et ne posait pas de problème manifestement. Au moment de l’embarquement, après l’enregistrement, les autorités burundaises ont interdit aux Belgo-burundais de pouvoir rejoindre l’avion. Ce qui évidemment posait d’énormes difficultés puisqu’à la base ces personnes pouvaient regagner la Belgique. Les autorités burundaises en ont décidé autrement. Dès aujourd’hui, nous prendrons les contacts utiles pour comprendre ce qui s’est passé.

Du côté du Burundi, en termes de droit, ces binationaux sont considérés comme des Barundi avant tout. Ils sont rentrés au Burundi comme des Barundi et non des Belges.
Ils se sont mis sous la protection de l’Etat du Burundi. Par exemple, si l’Etat du Burundi les laissait partir et qu’à leur arrivée en Belgique, ils décédaient suite COVID-19. “La non assistance à personne en danger” pouvait légalement être utilisée par les futures familles endeuillées contre le Burundi.  De plus, ces binationaux sont aussi des Barundi. Leurs familles au Burundi en auraient voulu à l’ETAT de ne pas avoir fait assez pour  protéger les leurs !
Où vaut il mieux vivre pour l’instant ? En Belgique ou au Burundi ? ” Le Burundi ne connaît que 3 cas et pas de décès. Et il n’y a pas de progression du COVID-19 depuis presque une semaine ! En Belgique, on meurt du COVID-19 !  La situation sanitaire actuelle en Belgique est catastrophique. Les vols réguliers sont toujours interdit d’arriver en Belgique. POUR LIRE PLUS

 

SOURCES : BURUNDI-AGNEWS.ORG, NAHIMANA P.   | Photo : RTBF