BURUNDI : Dire TUTSI, c’est aussi parler de BONNE GOUVERNANCE chez les BARUNDI

BUJUMBURA, 28/04/2021 – Reçu dans les enceintes de l’ Institut National de Santé Publique ( INSP ). S.E. NDAYISHIMIYE Evariste ( Général Major ), Président du BURUNDI, organisait une rencontre de moralisation, destinée aux Élus et aux Responsables administratifs et religieux natifs de BUJUMBURA, posant la question de la bonne gouvernance.

           Concrètement, les dossiers de la mauvaise gestion au BURUNDI ,tel ceux des POLITIQUES DES MINES [ https://www.burundi-forum.org/la-une/actualites/vol-systematique-dans-lexploitation-industrielle-des-minerais-du-burundi-necessite-de-conventions-gagnant-gagnant/], DE L’IMPOT COMMUNAL [ https://bdiagnews.com/decentralisation/burundi-scandale-pres-d1-millions-usd-voles-par-mois-en-2020-au-niveau-des-recettes-communales/ ], etc. font perdre des MILLIARDS USD annuellement au BURUNDI, empêchant aujourd’hui L’EQUILIBRE BUDGETAIRE chez les BARUNDI, attendu depuis 2019.

         Le BURUNDI a une tradition administrative de bonne gouvernance, assurée par LA CORPORATION DES GESTIONNAIRES JUSTES, dont les membres sont appelés chez les BARUNDI : TUTSI ou BATUTSI [ http://bdiagnews.com/TUTSI ].
L’individu TUTSI a pour fonction de CONDUIRE AVEC JUSTESSE dans sa redistribution LES RESSOURCES TRANSFORMES ET PRODUITES dans L’ETAT DES BARUNDI -INGOMA Y’UBURUNDI-.
C’est un FONCTIONNAIRE gérant JUSTEMENT une politique précise de LA PLANIFICATION DES BARUNDI ( Ensemble des Politiques sectorielles des BARUNDI ).
Pour être TUTSI chez les BARUNDI, il faut : 1/ d’abord être HUTU [ http://bdiagnews.com/HUTU ], c’est à dire porter un métier, pour ensuite réaliser son initiation du KWIHUTURA, consistant à passer du statut social de HUTU à celui de TUTSI ; et 2/ être initié dans LA CONFRERIE DES BASHINGANTAHE pour les HOMMES ou LA CONFRERIE DES BAPFASONI pour les FEMMES [ https://burundi-agnews.org/abashingantahe-abapfasoni/ ].
Ces 2 initiations garantissent LA BONNE GOUVERNANCE chez LES BARUNDI.
Bref, être TUTSI chez LES BARUNDI, c’est être UN PORTEUR DE METIER et D’UN COEUR JUSTE. LES FONCTIONNAIRES BARUNDI doivent être porteurs de CONNAISSANCES liées à LEUR MÉTIER ou FORMATION, et surtout être porteur d’un COEUR JUSTE, ce qui ne se commande pas car on naît avec un cœur juste ou pas.

          Au BURUNDI, L’ACTEUR POLITIQUE ou STRUCTURE POLITIQUE principal chez LES BARUNDI est le – MURYANGO – [ https://bdiagnews.com/imiryango/ ] et non LE PARTI POLITIQUE [ https://burundi-agnews.org/histoire/burundi-1959-naissance-des-partis-et-de-la-democratie-occidentale/]. L’ETAT DES BARUNDI INGOMA Y’UBURUNDI – est LA RESULTANTE DES ALLIANCES ENTRE MIRYANGO depuis L’ITONGO et LES COLLINES ( IMISOZI ) jusqu’au SOMMET D’-UBURUNDI-. La dernière ALLIANCE POLITIQUE connue entre IMIRYANGO chez les BARUNDI a été celle des BAGANWA [ https://bdiagnews.com/muganwa-baganwa/ ].

          Il ne faut pas confondre cette institution politique d’IMIRYANGO et les STATUTS SOCIAUX [ https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-la-stratification-sociale-sous-ingoma-yuburundi/ ] , liés à LA STRUCTURE SOCIO-ECONOMIQUE DES BARUNDI, portés par les membres issus de tous ces IMIRYANGO du BURUNDI.

           Entre 1925 et 1934, LA COLONISATION BELGE, à travers des réformes administratives, a corrompu ce statut social “TUTSI” , -IMPORTANT et CAPITAL – garant de LA BONNE GOUVERNANCE chez LES BARUNDI : 1/ en faisant du TUTSI, une ETHNIE venant d’ABYSINIE, NILOTIQUE , n’ayant qu’une maîtrise d’un métier -celui de L’ELEVAGE – digne des PASTEURS. De plus, l’acteur social TUTSI n’appartenait désormais plus qu’à certains IMIRYANGO des BARUNDI. Ce qui est une aberration ; et 2/ en intégrant au TUTSI , les HIMA [ http://bdiagnews.com/HIMA ], connus chez LES BARUNDI, comme des êtres ANARCHIQUES, porteurs de DESTRUCTIONS, de DESORDRES et D’INJUSTICES, soit des personnages aux CŒURS CHAOTIQUES et INJUSTES. Ainsi dire TUTSI HIMA , c’est mettre 2 termes à significations opposées ensemble. Un véritable paradoxe !
LA COLONISATION BELGE a détruit l’acteur social TUTSI des BARUNDI. Pendant LA PERIODE POST-COLONIALE , ce TUTSI BURUNDAIS, en réalité devenu à majorité HIMA, le fameux “TUTSI-HIMA” fabriqué par LE VATICAN et LES BELGES devenait l’acteur NEO-COLON [ https://bdiagnews.com/afrique/burundi-l-accord-neo-colon-ntiruhwama-jean-et-la-belgique-dit-alliance-des-bahima-et-des-belges/ | https://bdiagnews.com/genocide/pacte-neo-colon-du-burundi-de-1959-1961-hima-uprona-feu-mirerekano-paul/ ] , garantissant les intérêts des anciens COLONS occidentaux jusqu’à nos jours.

          Au BURUNDI, ce TUTSI-HIMA NEO-COLON ( HIMA en réalité) a concrétisé LE GENOCIDE-REGICIDE DU BURUNDI [ https://burundi-agnews.org/le-genocide-regicide/ ], avec plus de 4,5 Millions de victimes BARUNDI entre 1961 à 2005 sur une population actuelle de plus de 9 Millions d’individus.
Au niveau régional, ce PREDATEUR TUTSI-HIMA, acteur NEO-COLON, est celui qui a réalisé LE GENOCIDE EN RDC CONGO, avec plus de 10 millions de victimes.
Dans ce contexte, dire “TUTSI”, apporte beaucoup de peine à ces victimes BURUNDAISES et CONGOLAISES.
Pourtant le BURUNDI doit réhabiliter son acteur social clé TUTSI des BARUNDI et ne plus faire confusion avec LE TUTSI-HIMA, acteur NEO-COLON des occidentaux.

          En conclusion, pour garantir L’EQUILIBRE BUDGETAIRE DES BARUNDI, LE BONNE GOUVERNANCE, le chef d’ETAT des BARUNDI S.E. NDAYISHIMIYE doit établir, comme commencée par son prédécesseur Feu S.E. NKURUNZIZA, UNE NOUVELLE ALLIANCE ENTRE LES IMIRYANGO DES BARUNDI [ https://burundi-forum.org/les-imiryango-chez-les-barundi-au-burundi/ ]. Ensuite, rétablir LA STRUCTURE SOCIO-ECONOMIQUE DES BARUNDI dont LE TUTSI MURUNDI dans sa fonction originelle de FONCTIONNAIRE JUSTE , voué à LA REDISTRIBUTION JUSTE.

POUR LIRE PLUS

SOURCES : BURUNDI-AGNEWS.ORG, NAHIMANA P. | Photo : PRESIDENCE.BI