Cankuzo/Ruyigi: la population présente les défis qui handicapent le secteur agro-pastoral
Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la dernière retraite gouvernemental de Kayanza, le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage Sanctus Niragira a tenu une série de réunions en provinces de Cankuzo et Ruyigi respectivement en date du 10 et du 11 janvier 2023 , avec les administratifs et les intervenants dans le secteur agro-pastoral. Objectif : échanger sur les défis qui handicapent le secteur agro-pastoral et recueillir les doléances la population de ce secteur.

Les grandes préoccupations soulevées par la population dans le secteur de l’agro-pastoral sont notamment liés au changement climatique, l’exiguïté des terres suite à la démographie galopante, le problème des intrants agricoles, le personnel insuffisant, le manque de hangars de stockage et des techniques de conservation et de transformation de la production.

D’autres défis soulevés par les responsables du secteur agro-pastoral sont liés aux terres domaniales détenues par les particuliers, ainsi que les conflits sociaux, les maladies des poules et des porcs. Les responsables du secteur agro-pastoral ont informé le ministre de la délocalisation d’un grand nombre de bétail sur le territoire tanzanien suite à la mesure de stabulation permanente et l’exportation irrégulière des produits agricoles vers la Tanzanie pour y chercher de meilleurs prix.

Les responsables du secteur agro-pastoral des deux provinces ont également informé le Ministre qu’à côté de l’insuffisance du personnel, les agronomes, les vétérinaires communaux ainsi que les moniteurs agricoles éprouvent un problème de manque de moyens de déplacement dans leurs tâches quotidiennes.

De son côté, le Ministre Sanctus Niragira a saisi cette occasion pour présenter à la population des deux provinces les projets phares du ministère, notamment la protection des terres arables par la lutte antiérosives, l’augmentation et la conservation de la production agricole, la multiplication des semences sélectionnées et des races améliorées, l’irrigation collinaire même pendant la saison sèche et la construction des hangars modernes pour éviter des pertes post-récoltes.

Pour maximiser la production, le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage a exhorté la population à maitriser la démographie galopante en faisant l’espacement des naissances et à s’atteler à la protection de l’environnement, pour lutter contre les changements climatiques.

Au sujet de l’insuffisance du personnel, le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage a fait savoir que son ministère va procéder au recrutement pour remplacer ceux qui sont partis, soit en retraite, soit par décès ou ceux qui ont trouvé du travail ailleurs.

En ce qui concerne la conservation et le stockage des récoltes, le Ministre Sanctus Niragira a annoncé que son ministère prévoit la construction des hangars modernes pour une meilleure conservation afin d’éviter des pertes post-récolte.

Concernant les fonctionnaires du ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage qui travaillaient dans les projets de ce ministère, qui sont actuellement régis par les statuts de la fonction publique et qui sont désormais considérés comme nouvellement engagés, le Ministre Sanctus Niragira a promis d’en faire le suivi et d’en parler avec les Ministres concernés pour débloquer la situation.

Le Ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage a exhorté les moniteurs et techniciens agricoles et les vétérinaires d’être assidus au travail et a annoncé qu’il va effectuer des descentes dans leurs milieux de travail pour évaluer leurs performances.

 
par NYANDWI Dieudonné
Facebooktwitterlinkedininstagramflickrfoursquaremail