Burundi : Inamukomacoto, gardienne du Feu Sacré des Barundi -umuriro w’abarundi-

Inamukomacoto, la gardienne du Feu Sacré des Barundi – umuriro w’abarundi – dont de l’unité -ubumwe- des Barundi, une institution capitale pour l’Etat des Barundi – Ingoma y’Uburundi -.

Gitega, 04/09/2022 – Chez les Barundi, peuple de l’ubuntu, le temps –umwanya[1] est partagé en 2 : 1/ le temps où le couple Karyenda conçoit -Imana- avec l’apparition du ventre –inda– où Imana va se développer, étant le temps du monde inexistant, néant,invisible, symbolisé par la culture du sorgho “amasaka” ; 2/ et le temps au sortir du ventre -inda- de MuKaKaryenda, donnant naissance à -Imana-, étant le temps du monde existant, visible, symbolisé, entre autre, par la culture du l’ éleusine – uburo.
Existant 2 temps, il règne aussi 2 univers -uburemagi- [2], dont 2 Espaces coexistants : 1/ l’univers du – Monde Non Existant – ; 2/ et l’univers du – Monde Existant.
Ainsi le “Monde Non Existant” est symbolisé par MuKaKaryenda. Puis, le “Monde Existant”, par Imana. Karyenda ( prononcé Kagyenda ) est matérialisé par le Tambour -ingoma- sacré , étant l’époux de MuKaKaryenda, père d’imana. MuKaKaryenda est symbolisée par une femme.
La fête de l’umuganuro symbolise – le début du monde invisible – , soit du temps et de l’univers du monde non existant, celui de Mukakaryenda. Mukakaryenda, femme institutionnalisée chez les Barundi ( cfr. Ruburisoni en 1928 ), “végétalement” représentée par – amasaka – le sorgho, et animalement, par –inka-, la vache. Porteuse de la vitalité des Barundi. MukaKaryenda ou le couple Karyenda était fêtée au mois ou au temps de Mukakaro. Ainsi, au début du mois de Myandagaro ( Août ), le couple MukaKaryenda – Karyenda donnait naissance ( kuvuka ) à –Imana- [3]. C’était le début de notre monde existant ou monde visible. Dès le mois de Nyakanga, Imana et le couple Karyenda formaient désormais une famille –umuryango– ( prononcé : umugyango ).
umwaka– le temps complet de 12 lunaisons couvrait les 2 mondes inexistants et existants,ayant toutefois débuté au mois de –Kigarama– (cfr umuganuro ).
            Après s’être intéressé à Juru ryi kagongo ou Mukasato, la femme du python sacré Bihiribigonzi, intervenant au niveau de destiné – ikibariro[4], ce Dimanche, AGnews a réfléchi sur la science des Barundi, notamment en s’intéressant à  la personne de – Inamukomacoto – , jeune fille des muryango des Bajiji ou Bashubi apparaissant lors de l’umuganuro, connue comme étant la gardienne du Feu Sacré des Barundi – umuriro w’abarundi – à la cour, veillant à titre perpétuel sur – le foyer ou le lieu où l’on fait le feu en entretenant ce fameux feu- .
Les Barundi disent que le Rwanda vient du Burundi.  Ainsi au Rwanda, umuriro w’abarundi transparaît comme umuriro wa Gihanga.
Pour
Feu Muganwa Baranyanka Charles, le – feu sacré – des Barundi  –umuriro w’abarundi – était indissociable de l’existence d’ingoma y’uburundi ou de l’Etat des Barundi.
Voici ses propos [5] : “Hérité de Kimanuka, le feu sacré est entretenu à la Cour à titre perpétuel. Il symbolise la nation et la monarchie. Son extinction signifierait la fin de celles-ci. Lors du décès du roi, les braises sont ensevelies sous la cendre d’où jaillira la flamme à l’avènement du nouveau souverain. Les population dès l’annonce du trépas royal, procéderont de la même manière que la Cour. Le pouvoir colonial a éteint notre feu sacré. Il n’a pas été rallumé à l’indépendance contrairement aux prévisions et espoir des Barundi. Quarante ans après, il brille toujours, par son absence, confirmant, selon les anciens, les périodes des tribulations dans lesquelles le Burundi s’introduisait lentement“.
Pour les Bagumyabanga Barundi, dont les Bapfumu,  le feu – (umu)riro / (umu)canwa / (umu)komezwa – apparaît chez les Barundi lors de – l’accouplement du couple Karyenda – Mukakaryenda – , temps matérialisé symboliquement par l’apparition de Rwamigabo, l’étoile Sirius étant, à l’œil nu, la lumière la plus visible ou plus brillante dans le ciel [6]. Toutefois faisant référence au premier rayon -(aka)hiriko- de lumière [ ou rayon de soleil -izuba- = (umu)shwarara | (igi)shwarara ] ayant existé ; au premier aurore -(umu)twenzi– ,la première aube -(uru)kerere- ; et surtout à la première lumière -(umu)co- ou la première lumière du jour -(umu)kera- apparue dans le monde invisible des Barundi. Ce qu’il faut retenir et que du point de vue de l’ubuntu, le – Feu Sacré – – umuriro wa barundi – est le symbole de la concrétisation de l’Amour ayant donné / donnant naissance à Imana. L’accouplement du couple Karyenda – Mukakaryenda est le temps de l’Amour -(uru)kundo – produisant le Feu Sacré des Barundi. Imana est le fruit de l’Amour du Couple Karyenda. Imana est le fruit de l’Amour liant le couple Karyenda, donc liant tous les Barundi.
Le commencement -ishingiro | itango – de cet accouplement du couple Karyenda – Mukakaryenda est une aiguille -urushinge- , une épine -ihwa- | -ikikwashi-, causant un sifflementuruhwa-, devenant un allume-feu -ubushingo-, étant en chaleur (ou étant en érection) -gushukwa-.
Concrètement  c’est la rencontre des genres -igitsina- (sex) : masculin ( pénis : inzanyi, imboro, ubugabo ) et féminin ( vagin : igituba, umusundi, igisundi ), faisant gicler, jaillir -kinega- ou apparaître un liquide -igitemba- ( l’eau -amazi -), soit du sperme -itanga-.
Ce moment est aussi compris comme étant le début de la première orifice, la première ouverture – umwenge – , ou bouche -umunwa-, donnant le premier souffle – impemu –, permettant de pouvoir se nourrir -Kurya- (se prononce Kugya ), mettre de la nourriture -imfungurwa- indibwa / imfuguro – ibiribwa/ . Cette bouche permettant la parole -ijambo-, la voix -ijwi- et de parler -kuvuga-, communiquer par la suite.
         Les Bagumyabanga à travers Inamukomacoto qui entretenait le feu sacré des Barundi –umuriro w’abarundi -à la cour, entretenaient l’amour existant entre tous les Barundi qui transparaît lors de la conception d’Imana. Inamukomacoto en entretenant ce feu sacré des Barundi –umuriro w’abarundi – à la cour symbolise ce temps d’amour -sacré- du couple Karyenda, concevant – Imana. -. La colonisation a fait disparaître un grand nombre de Bagumyabanga dont – Inamukomacoto -. Provoquant la disparition du feu sacré des Barundi, faisant éloigner la perspective de voir – Imana – régner dans le monde visible des Barundi, soit sur -ingoma y’uburundi-.
On se souvient d’ : Imana – Umwami- Uburundi … Inamukomacoto avait la responsabilité de maintenir ou d’entretenir le – Feu Sacré des Barundi – -umuriro w’abarundi – c’est à dire maintenir l’alliance ou l’amour liant tous les Barundi, tous les -imiryango- des Barundi. Bref, l’alliance -Ganwa- ( Code ésotérique des Barundi , organisant entre autre les redistributions politique et socio-économique harmonieuses entre tous les Barundi, portée humainement par le -muganwa- ou les -baganwa- ) liant tous les – imiryango – Barundi autour d’ – ingoma y’uburundi – et du – Mwami- était matérialisée par ce – Feu Sacré des Barundi – umuriro w’abarundi, rayonnant à Mwaro au Burundi.  Ainsi – Inamukomacoto – en entretenant le – Feu Sacré des Barundi – allumé montrait que l’alliance -Ganwa- des Barundi, à travers l’Amour d’Imana, vivait et donc qu’ -Ingoma y’uburundi- était, existait.
Les Barundi, organisés en -imiryango-, lorsqu’ils percevaient ce Feu Sacré -umuriro w’abarundi – allumés, entretenu par Inamukomacoto à la cour , se rappelaient tous qu’ils étaient en alliance entre eux, ensemble -kumwe-. Tous en faisant “un” – umwe-, l’unité -ubumwe- ,comme la main -umu/iminwe-. Sachant dès lors, qu’ils avaient des droits et des devoirs à respecter pour aider Inamukomacoto à maintenir ce feu allumé.

Notes :

[1] BURUNDI : Le TEMPS – iKiRi, uMWaNYa,iGiHe – chez les BARUNDI – https://burundi-agnews.org/abahanuzi/burundi-le-temps-ikiri-umwanyaigihe-chez-les-barundi/
[2] BuRuNDi / MuKaKaRYenDA : L’UNIVERS – uBuReMaGi, l’ESPACE -MuKiReRe-, – chez les BARUNDI | https://burundi-agnews.org/bdi_burundi_leTemps_ikiri_igihe_umwanya_mukakaryenda_bdiagnews.pdf
[3] Burundi : A Myandagaro, le couple MukaKaryenda – Karyenda donnait naissance -Imana- | https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-a-myandagaro-le-couple-mukakaryenda-karyenda-donnait-naissance-imana/
[4] Burundi : Juru ryi kagongo ou Mukasato, la femme du python sacré Bihiribigonzi | https://burundi-agnews.org/imiryango/burundi-juru-ryi-kagongo-ou-mukasato-la-femme-du-python-sacre-bihiribigonzi/
[5] Baranyanka Charles, Le Burundi face à la Croix et à la Bannière, 2015, 541 p.
[6] Sirius étant brillante, cela signifie qu’elle est apparue très tôt dans le temps. Icare ( GN-z11 ) est la plus lointaine connu en ce moment. Elle est apparu il y a 13,4 milliards d’années.

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Dimanche 4 septembre 2022 | Photo : futura-sciences.com